A Roubaix, un tiers-lieu qui fait co-working, ateliers et café, s’est niché dans l’Espace Grande Rue

Dans Ch'est bieau, Chill, Lille
Scroll par là

A quelques pas de la Grand-Place de Roubaix, à l’intérieur de l’Espace Grande Rue, se trouve La Troisième Place. Inaugurée en octobre 2020, à l’aube du deuxième confinement, c’est un tiers-lieu mêlant ateliers hebdomadaires, coworking, café et accompagnement social. Tout un programme.

L’histoire de ce tiers-lieu pas comme les autres commence avec le rachat du Centre commercial Espace Grand Rue par le groupe lyonnais, la Société des Grands Magasins, il y a deux-trois ans. Les dirigeants du groupe veulent apporter un souffle nouveau à ce vaste espace commercial situé en plein cœur de Roubaix avec un projet différent et innovant. Une asso, elle aussi originaire de Lyon, La Cordée Educative dessine alors les prémices de Troisième Place.

Porté par sa directrice Aurore Feret, le projet prend définitivement forme avec l’ouverture d’un espace de 563 m² en octobre 2020, anciennement occupé par plusieurs boutiques et commerces. Le lieu a tourné à peu au ralenti à cause de la pandémie mais La Troisième Place trouve un rythme de croisière à partir de mai-juin 2021. Aurore est alors rejointe dans l’aventure par Cynthia, chargée de mission qui s’occupe de la partie plus évènementielle et entreprise du tiers-lieu, et par deux serveuses.

Cynthia (au milieu à gauche) et Aurore (au milieu à droite) entourées par les deux serveuses de La Troisième Place

On est le seul tiers-lieu situé dans un centre commercial en France“, explique Aurore Feret, ancienne éducatrice spécialisée, titulaire d’un master en médiation culturelle. Le lieu offre un mélange d’activités destinées aussi bien à des professionnel·le·s et des entreprises qu’à des particuliers et des familles.

Un espace hybride

Segmenté en différentes parties, La Troisième Place offre aux visiteurs·euses qui viennent une très grande variété de services et d’activités :

  • espace de co-working
  • bibliothèque
  • cuisine participative
  • bureaux nomades
  • salle de séminaire
  • espace numérique

Chaque espace est parfaitement délimité.

Une restauration simple et gourmande

Vous trouverez à l’entrée du tiers-lieu un comptoir proposant boissons chaudes et froides ainsi que des gâteaux comme des cookies ou muffins mais également des quiches. “Tout est fait-maison en ce qui concerne la restauration. Pour les boissons, le café est bio et équitable“, ajoute Aurore.

Comptez 5 euros pour la formule goûter : une part de gâteau, une boisson froide ainsi que la possibilité de se réchauffer le gosier avec une boisson chaude

La conso comme monnaie

Si vous souhaitez réviser vos exams ou faire un peu de télétravail dans un espace cosy. La Troisième Place propose différentes formules pour être dans les meilleures conditions de travail :

  • L’offre Cosy-Day, c’est l’offre à privilégier pour une bonne journée ou demi-journée de travail, il suffit d’avaler deux produits de la carte pour une demi journée (4 heures) et du double pour la toute la journée
  • L’offre Cosy-Smart, pour 28 euros par mois vous bénéficier d’un accès illimité au lieu ainsi que de dix consommations au choix et à 20 copies noir et blanc

Pour l’accès aux ateliers, certains seront payants, d’autres gratuits avec juste le paiement d’une conso sur place :

  • Atelier Causette et Tricot, chaque lundi de 10 heures à midi
  • Apprentissage et Bavardages Collectifs, chaque lundi de 10 heures à midi pour tou·te·s celles et ceux qui souhaitent apprendre une langue ou partager leurs connaissances en français, polonais, portugais, arabe, anglais, turc, espagnol ou arabe
  • Vous avez une idée… On en fait un projet, chaque mercredi de 14 heures à 15 h 30 pour les entrepreneurs et porteurs de projets qui souhaitent un peu d’aide et d’écoute. L’inscription se fait en ligne à l’adresse mail, contact@la3emeplace.fr, c’est 10 euros pour les frais d’inscription

Ateliers, évènements et partage

La Troisième Place est aussi avant tout dédié aux Roubaisien·ne·s qui en ont besoin. L’équipe propose une aide administrative et informatique. “C’est souvent pas grand chose, ça peut être la création d’une boite mail par exemple“, explique Cynthia.

Pour le fonctionnement, “On se veut comme un tiers-lieu avec un modèle économique autonome“, explique Aurore Féret, directrice de Troisième Place. Pas de subvention de la ville, de la région ou de l’Etat : tout ici fonctionne avec les recettes tirées de l’activité de restauration et de la location des espaces de bureaux à des associations et à des entreprises. Deux assos sont actuellement hébergées au sein de Troisième Place : AFEV (Association de la Fondation Etudiante pour la Ville) et Proxité, une asso dédiée à la réussite des jeunes.

D’autres bureaux sont également proposés à la location mais uniquement pour des durées plus courtes, à la journée ou à la demi journée. Une grande salle de réunion (environ 30 m²) est également mise à destination des entreprises ou des entrepreneurs·euses qui le souhaitent pour l’organisation de séminaires.

D’autres évènements sont à retrouver sur la page Facebook et le compte Instagram. Un site internet devrait prochainement voir le jour. Concernant les horaires, le lieu est ouvert du lundi au samedi de 9 h 30 à 19 heures.

Pour rappel, La Troisième Place se situe au sein du Centre Commercial Grand Rue située au 21 Bis Grande Rue à Roubaix. Pour s’y rendre en métro, il suffit de s’arrêter à l’arrêt Roubaix Grand Place ou Eurotéléport, au choix.