Un appel à projets est lancé dans la région pour lutter contre la précarité menstruelle

Dans Ch'est bieau, Lille
Scroll par là

Selon les chiffres de l’Etat, 1,7 million de personnes peinent à se payer des protections périodiques en France. Dans la région, une enveloppe de 250 000€ a été allouée pour porter des projets qui viseront à lutter contre cette précarité menstruelle. Si vous avez un en tête, vous avez jusqu’au 7 octobre pour répondre à l’appel.

Devoir choisir entre un paquet de pâtes et un paquet de serviettes périodiques. C’est une situation que rencontrent encore bien trop de personnes en 2021 chez nous. Ça peut être l’étudiant·e qui a du mal à joindre les deux bouts, une mère seule qui préfère tout mettre dans les courses alimentaires ou une personne sans domicile fixe. Ça peut être votre ami·e ou la personne qui vit dans l’appart’ à côté de chez vous.

La précarité menstruelle ne date pas d’hier mais aujourd’hui, elle est de moins en moins taboue. Une bonne chose puisque ça permet à des initiatives d’exister mais de débloquer des fonds pour améliorer l’accès aux produits périodiques adaptés aux besoins de chacun·e.

Pour la région Hauts-de-France, 250 000€ viennent d’être mis sur la table pour lancer un appel à projets. Si vous avez une asso, une fondation, si vous bossez dans une collectivité ou un établissement public et que vous avez à cœur de porter un projet autour de la précarité menstruelle, vous pouvez dès à présent candidater en ligne auprès de la DREETS (direction régionale de l’économie, de l’emploi et des solidarités) et de la DRDFE (la direction régionale aux droits des femmes et à l’égalité)

Ça peut être un projet qui a pour but :

  • de faciliter l’accès et le choix à des protections avec des distributions gratuites ou des mises à disposition à prix symbolique.
  • de sensibiliser à la précarité menstruelle et lever les tabous sur les règles.

Vous pouvez proposer aussi des projets en partenariat avec des missions locales, avec le Crous ou encore des collectivités et des centres sociaux.

On ne sait pas encore combien de projets pourront être retenus et comment l’enveloppe de 250 000€ sera dispatchée entre les projets (mais on a posé la question à la préfecture, on attend leur réponse). On vous en parle dès maintenant car il ne faut pas trop tarder : l’appel à projets se clôture ce 7 octobre.

On vous laisse aller consulter l’appel à projet dans tous ses détails juste ici.