L’Etat va verser 120 millions d’euros pour développer les trams et les bus de la métropole lilloise

Dans Lille, Transport
Scroll par là

Le Premier ministre Jean Castex était dans la métropole lilloise ce mercredi pour faire une annonce qui sonne doux aux oreilles de la Métropole Européenne de Lille (MEL). L’Etat va verser une enveloppe de 120 millions euros pour aider la MEL à mener à bien six projets sur les transports en commun qu’elle avait déjà en tête.

Vous avez peut-être croisé Jean Castex dans le tram ce mercredi matin en allant vers Tourcoing. S’il était accompagné de Martine Aubry, de quelques ministres et de beaucoup de journalistes, pas de doute, c’était bien le Premier Ministre. Il était présent pour annoncer les lauréats d’un appel à projet des transports collectifs en site propre.

Et si c’est chez nous que cette annonce se fait, ce n’est pas pour rien : la MEL est la grande gagnante de cet appel puisque six de ses projets ont été retenus. Au total, elle va donc recevoir la modique somme de 120 millions d’euros pour les réaliser. On vous détaille ces six projets d’ampleur tout de suite.

Six projets

Déjà, ces projets ne sortent pas de nulle part. Rappelez-vous : en juin 2019, le conseil métropolitain a voté son SDIT, A.K.A. son Schéma Directeur des Infrastructures de Transports. C’est ce qui annonce les ambitions de la MEL pour les quinze prochaines années en matière de transports.

Déjà, à ce moment-là, on avait bien compris que le tram serait sur le devant de la scène ces prochaines années. Pas moins de cinq lignes de tram étaient envisagées. On parlait aussi déjà de lignes de bus optimisées et même, sur le plus long terme, d’un projet de téléphérique entre Saint-So et Fives-Cail. On vous laisse notre article de l’époque si ça vous intéresse.

Mais revenons à 2021 et à Jean Castex dans le tram Lille-Tourcoing. Cette enveloppe de 120 millions d’euros servira pour six projets précis, à savoir :

  • Le renouvellement des rames de trams sur les lignes déjà existantes.
  • La création d’une ligne de tram qui relierait Wambrechies et Lille-Europe à Hallennes-lez-Haubourdin et Seclin au sud en passant par l’ouest de Lille. (Un nouveau réseau de 30 km)
  • La création d’une ligne de tram de 22 km qui desservirait Roubaix et Tourcoing avec des branches vers Neuville-en-Ferrain au nord, Herseaux (à la frontière belge) à l’est et Hem au sud.
  • La création d’une ligne de bus à haut niveau de service (on appele ça des BHNS) entre Lille et 4 Cantons à Villeneuve d’Ascq.
  • La création d’une autre ligne de bus à haut niveau de service entre Marcq-en-Barœul et Villeneuve d’Ascq (à Pont de Bois cette fois-ci).
  • La réalisation du pôle d’échanges multimodal de Fort de Mons
@MEL

Du coup, 120 millions, c’est une somme non négligeable quand on sait qu’au total, ces six projets coûteront 1,6 milliard d’investissements. Mais avant de débuter les travaux, il faut passer l’étape des concertations publiques. Elles devraient être lancées début 2022.