L’Institut pour la photo de Lille rouvre ses portes pour 10 mini-expos gratuites

Dans Culturons-nous, Lille
Scroll par là

Avant de fermer pour au moins deux ans de travaux, l’Institut pour la Photo du Vieux-Lille présente une dernière série d’expos baptisée “Perspectives”. Son but : vous donner à voir un premier aperçu de ses fonds photographiques dont ceux de Bettina Rheims, Agnès Varda et Jean-Louis Schoellkopf. Vous avez jusqu’au 5 décembre pour aller découvrir tout ça.

Depuis qu’il a ouvert en 2019, ce nouveau lieu dédié à la photographie a connu un rythme d’ouverture et de fermeture assez inédit à cause du Covid. De quoi aussi retarder les gros travaux de rénovation de cet ancien lycée qui a bien besoin de se refaire une beauté muséale. Mais l’Institut a toujours tenu à donner un avant-goût aux Lillois.es de son potentiel culturel en lançant quelques petites expos en attendant le début des travaux.

Et là, on en est au troisième et dernier round avant une réouverture prévue pour 2024. Et pour vous faire patienter durant ces longs mois de disette photographique, l’Institut a voulu exposer et valoriser ses fonds photographiques pour la première fois. “On a plusieurs rôles dont celui de conserver des archives et d’en créer de nouvelles“, explique la directrice du lieu Anne Lacoste. Quand elle parle de nouvelles archives, elle fait référence par exemple au studio de Bettina Rheims que l’Institut a totalement modélisé pour créer une visite virtuelle inédite et passionnante.

La photographe française de renom a fait don de l’ensemble de ses fonds en juin dernier et elle est clairement la star de Perspectives avec trois projets emblématiques à admirer. On a personnellement été ébloui par Détenues, un projet de 2014 où Bettina, encouragée par Robert Badinter, a réalisé une série de portraits de femmes détenues dans les prisons françaises. On retrouve aussi sa Chapelle, une installation immersive “irrévérencieuse”.

On retrouve aussi Jean-Louis Schoellkopf et l’enjeu du documentaire, Agnès Varda et ses tirages du début des années 50, des expos inédites sur le livre photographique, l’album de famille ou encore le théâtre optique d’Aurélien Froment… Perspectives est un finalement un condensé de mini-expos à travers l’Institut qui se montre pour la dernière fois sous cette forme.

On ne peut que vous conseiller de vous y perdre. Et si vous avez le bonheur de tomber sur la magnifique bibliothèque à l’étage, prenez le temps de feuilleter l’un des 3191 ouvrages et de papoter avec Andréa.

On vous laisse avec les infos pratico-pratiques :

  • Perspectives, c’est du 8 octobre au 5 décembre au 11 rue de Thionville
  • C’est ouvert du mercredi au dimanche de 11 heures à 19 heures avec une nocturne tous les jeudis jusque 21 heures
  • Même si c’est gratos, il faut penser à réserver sa place en ligne. Et si vous voulez visiter le studio de Bettina Rheims en VR, il faut réserver en plus un créneau ici.
  • L’entrée est aussi soumise au pass sanitaire
  • Il y a aussi toute une partie évènementielle, notamment pour ce week-end d’ouverture : Comala Radio revient ambiancer votre dimanche là-bas (event Facebook)