Le Pathé géant de Lille-Sud ne sortira pas de terre (au moins) avant l’année prochaine

Dans Culturons-nous, Lille

©Buren

Scroll par là

On a checké : la dernière fois qu’on vous a parlé de ce projet monumental, c’était en 2018. Depuis, on n’a pas eu grand chose à ajouter, tout bonnement parce qu’il ne s’est absolument rien passé de neuf. Lors de sa conférence de rentrée, début octobre, Martine Aubry a donné un semblant de nouvelles fraîches.

Ce Pathé-là, on ne pourra pas le louper. Quinze salles, une IMAX, une 4DX, une salle prévue pour les enfants, un escape game et même une salle “premium” avec des sièges larges et plus moelleux que les autres salles… Un rythme de croisière de 600 séances par semaine, 240 films par an. Le tout dans une rue de Marquillies déjà bien occupée par Lillenium, le commissariat central et la Halle de Glisse, à l’entrée de Lille-Sud quand on vient de porte des Postes.

Le projet, annoncé donc en 2018, a poursuivi son cours gentiment au début. Le permis de construire a été donné par la mairie à l’été 2019, les plans étaient prêts, l’architecte et plasticien Daniel Buren booké, bref, tout roulait. Et, oui, vous savez très bien où on veut en venir. Patatracorona, tout s’est arrêté. Deux ans de travaux étaient prévus pour cet immense complexe, qui ont été repoussés, repoussés… Et 2020 est passé, sans que le chantier n’avance d’un poil.

Encore un an (at least)

Et pour être complètement honnêtes avec vous, on avoue que c’est un projet auquel on ne pensait plus trop, tout occupé·e·s qu’on était à vous compter fleurette. Puis, début octobre, Martine Aubry, nous convie, avec tou·te·s les confrères et consoeurs du coin, à une conférence de presse de rentrée pendant laquelle elle brosse, en un peu plus d’une heure et demi, tous les projets passés et à venir de son mandat. Le Pathé n’est pas évoqué, mais c’était sans compter sur la présence d’un confrère qui lui a posé la question de l’avancement de ce dossier.

Là, la maire de Lille déclare que le projet a “beaucoup de retard“, évoquant autant des problèmes économiques que la crise sanitaire. Elle raconte que Jérôme Seydoux, la co-patron de Pathé, lui a assuré que le projet allait bel et bien se faire, mais qu’il était “reporté d’encore un an“. Si nos calculs sont bons, ça nous amène à l’année prochaine.

On a appelé la mairie et Pathé pour en savoir plus. La mairie nous confirme que le chantier a au moins un an de retard. C’est à dire que le chantier ne démarrera pas avant l’année prochaine, au bas mot. Côté Pathé, on a eu une réponse ce matin : “Les Cinémas Pathé Gaumont ne souhaitent pas communiquer sur ce sujet actuellement.” Voilà.