La vitesse modulée sur l’A1, ça arrive courant 2022

Dans Lille, Transport

Chabe01 / WikiCommons CC BY-SA 4.0,

Scroll par là

Après l’A25 et l’A22, c’est donc au tour de l’A1 de connaître la vitesse régulée sur une partie de sa voie. Les travaux pour installer les portiques vont bientôt débuter et elle devrait être officiellement mise en service dans la deuxième moitié de l’année 2022. Avec un petit plus par rapport aux autres : une voie réservée au covoiturage sur une portion de 3 km.

Vendredi dernier, c’était le conseil de la Métropole Européenne de Lille (MEL). Et parmi les décisions votées par les élu·e·s, on retrouve donc celle qui va bientôt transformer un chouïa vos habitudes si vous prenez régulièrement l’A1.

L’objectif, c’est de fluidifier la circulation en évitant l’effet “accordéon” et les forts ralentissements en heures de pointes. Comment ? En faisant varier la vitesse entre 70 et 130 km/h, par tranche de 20 km/h, sur certaines portions à certaines heures. De gros panneaux lumineux sont installés pour indiquer la vitesse autorisée à l’instant T et des feux tricolores peuvent aussi être mis en place à l’entrée de certains accès à l’autoroute.

L’A25 connaît déjà ce fonctionnement depuis 2016 dans le sens Dunkerque-Lille à partir de Méteren. Et l’A22 a suivi le pas en mars dernier dans le sens Belgique-Lille, à partir de la frontière.

Débuts de travaux imminents

Et si l’A1 s’y met bientôt, c’est donc que la méthode a fait ses preuves. Cet été, La Voix du Nord avait d’ailleurs interrogé la direction départementales des routes (DIR-Nord) sur le sujet : cette dernière affirmait grâce aux données FCD (floating car data) qu’on était sur “un gain de temps de deux minutes et trente secondes entre Méteren et Englos, et de trois minutes et trente secondes entre Englos et le CHR de Lille aux heures de pointe. Soit six minutes de gagnées entre Méteren et l’entrée de Lille“.

Pour le cas de l’A1, la MEL annonce installer les portiques, la signalisation, les caméras de vidéosurveillance et les stations de recueil de données de trafic en temps réel rapidement : les travaux doivent débuter avant la fin de l’année pour une mise en place au cours du second semestre 2022 selon un autre article de La Voix du Nord.

Toujours d’après cet article, on apprend que la partie où la vitesse sera modulée concernera le sens Paris-Lille de la sortie 19 (Seclin / Pont-à-Marcq) à l’entrée de Lille.

Et comme on vous le disait plus haut, le petit plus de l’A1, ce sera l’expérimentation de cette voie réservée au covoit’ (bus et voiture). Elle s’étendra sur 3 kilomètres juste avant la sortie 19 et sera ouverte du lundi au vendredi aux heures de pointes (7h30 – 9 heures grosso-modo). Elle pourrait s’établir sur la bande d’arrêt d’urgence (mais ce n’est pas encore sûr) et s’étendre ensuite jusqu’à 9 kilomètres si l’expérience est concluante.

Le but serait double : favoriser le covoit’ puisque cette voie sera plus fluide et fera gagner du temps… et forcément avoir moins de voitures sur les autres voies.