Bali Bao, la nouvelle enseigne de street-food lilloise qui propose des gua bao revisités

Dans Food Porn, Lille
Scroll par là

La cuisine taïwanaise, ce n’est pas que du bubble tea. La nouvelle enseigne lilloise Bali Bao va vous faire découvrir le gua bao, un incontournable de la street-food asiatique. Pas de resto mais une cuisine à deux pas de Lille-Flandres qui propose en livraison ou en click-and-collect des revisites avec des produits faits-maison.

C’est l’un des stands qui a cristallisé l’attention des gourmand·e·s lors du Lille Street Food Festival début octobre. “On a cuisiné quasiment en flux tendu, des tournées de gua bao non-stop“, raconte Léo, l’un des trois gérants de Bali Bao. Environ 2 500 brioches ont été servies au cours du festival d’EuraTech’.

A l’origine de ce projet, on retrouve Baptiste, un ancien directeur commercial qui voulait s’engager dans une aventure entrepreneuriale dans la restauration. “Le bao, c’est le produit que j’avais en tête depuis un moment“, explique t-il. Rejoint par Léo, un ancien collègue et Yoan, originaire comme lui de Compiègne, il a du patienter un peu avant de préparer ses premiers pains briochés, le temps de trouver le bon local et de faire les travaux.

Ils l’ont finalement trouvé en février 2021 du côté d’Euralille et ont pu démarrer leur petite entreprise de gua bao dès septembre.

Influences orientales et produits de chez nous

Les trois associés ont élaboré des recettes mélangeant des influences gastronomiques orientales et des produits du Nord (coucou la sauce maroilles). “Tout est produit ici, de la viande effilochée au pain“, annonce Baptiste. Les petites brioches traditionnelles sont cuites vapeur puis remplies d’une garniture faite-maison. “Trois mois ont été nécessaires à l’élaboration d’une recette pour le pain, souligne Léo. Deux fournées sont réalisées chaque jour avant le début de chaque service.” La viande provient, elle, des Halles Modernes. “On découpe le bœuf et le porc, préparons les marinades et effilochons nous-mêmes les aliments“, ajoute Baptiste.

Trois formules sont proposées entre 8,90€, pour la formule simple et 15,90€. Si vous avez une petite faim, vous pouvez aussi commander l’un des cinq gua bao à l’unité pour 5,90€ : porc, bœuf, champignon, tofu ou saumon. Léo n’exclut pas l’arrivée prochaine de nouvelles recettes pour diversifier les plaisirs.

Après avoir choisi votre bao, deux sides sont proposés pour compléter votre formule : soit du coleslaw au yuzu, soit des pommes de terre grenailles au thym cuites au four.

Attention, ce petit pain en forme de lotus est hautement addictif surtout quand il est garni de saumon mariné au miel. On a testé l’une des formules proposées par l’enseigne et le pain respecte toutes ses promesses : voluptueux et léger. On a aussi apprécié, pour le topping, la possibilité de choisir entre cacahuète et coriandre. Mais petit bémol sur notre side : le coleslaw nous a été livré très (très) froid.

Futur food market ?

Pour info, Bali Bao est ouvert du mardi au dimanche de midi à 14 heures et en soirée, de 19 heures à 22 heures. Si vous souhaitez passer par le click and collect, c’est direct sur le site. Sinon vous pouvez toujours passer par les plateformes de livraison Deliveroo ou Uber Eats. Le trio n’exclut pas à moyen-long terme, “l’installation d’un restaurant Bali Bao, si la formule prend auprès des Lillois.es“.

Mais le projet initial, c’est d’investir complètement les 140m² de leur local de la rue des canonniers pour lancer d’autres concepts gastronomiques. Le but : faire de ce lieu un futur food market (le Lab) où tout serait à emporter ou en click en collect.

Pour récupérer votre commande, Bali Bao se situe au 16 rue des canonniers dans le quartier d’Euralille. Vous pouvez retrouver les dernières nouveautés taïwanaise du menu sur le compte Instagram.