A partir de novembre, le pass sanitaire sera étendu dans toute la Belgique

Dans Lille, Santé !, Voyage Voyage
Scroll par là

Après la région de Bruxelles à la mi-octobre, la Wallonie doit étendre le Covid Safe Ticket (CST), nom du pass sanitaire belge, aux bars, restos, salles de sport ou encore lieux culturels pour le 1er novembre. De son côté, la Flandre faisait encore de la résistance jusqu’alors mais le gouvernement fédéral belge en a décidé autrement. On fait le point.

Le Codeco (comité de concertation belge) s’est réuni mardi aprem pour prendre des mesures face à la hausse des contaminations dans toute la Belgique ( +70% par rapport à la semaine dernière selon la RTBF). Il n’est pas question de fermeture, de confinement ou de couvre-feu mais, comme en France, d’étendre le pass sanitaire à plus de lieux et d’événements.

La région de Bruxelles a déjà étendu le Covid Safe Ticket (CST) aux restos, bars, lieux culturels, hôpitaux et salles de sport depuis la mi-octobre et la Wallonie avait déjà prévu de faire la même chose à partir du 1er novembre. Seule la Flandre, région avec le plus gros taux de vaccination dans le pays à l’heure actuelle, se limitait aux mesures prises au niveau fédéral, par le fameux comité de concertation.

Sauf que comme on vous le disait plus haut, ce dernier a pris de nouvelles décisions plus “drastiques” ce mardi. Comme l’obligation de reporter le masque dans la très grande majorité des espaces intérieurs non-soumis pass sanitaire dès ce vendredi. Ou encore l’élargissement du CST dans certains lieux, et pour le coup, peu importe la région…

Mais attention, il reste des différences entre les régions, on va tenter de vous expliquer tout ça.

Où ?

En gros, le CST wallon et bruxellois sont pareils mais pas le flamand.

A partir du 1er novembre, le CST sera demandé en Flandre dans ce qu’on appelle l’Horeca : un  tel, un restaurant ou un café (ho-re-ca). Subtilité belge : on parle ici de l’intérieur de ces établissements, les terrasses ne sont pas soumises au pass, ni si vous prenez à emporter.

Le pass sanitaire sera également demandé toutes les boîtes de nuits, clubs et dancings belges (c’était déjà le cas depuis leur réouverture). Pareil pour les salles de sport et de fitness. Autre mesure prise : le gouvernement fédéral fixe à 200 personnes à l’intérieur et 400 personnes en extérieur le seuil à partir duquel le Covid Safe Ticket est obligatoire. 

Et en réaction, la fédération des cinémas belges a indiqué que les cinémas de tout le pays demanderaient également le pass sanitaire à l’entrée, dès le 29 octobre (ce qui permet également d’enlever le masque une fois à l’intérieur explique la RTBF).

Ça ce qui est déjà en vigueur à partir du 1er novembre dans toute la Belgique. Mais d’autres mesures relatives au pass sanitaire sont à prendre en compte pour la Wallonie et la région de Bruxelles.

Les cas Bruxelles-capitale et Wallonie

Les régions peuvent donc aller plus loin que ces mesures fédérales. C’est ce que Bruxelles (depuis le 15 octobre) et la Wallonie (à partir du 1er novembre) font en demandant aussi le CST dans :

  • tous les établissements de soins résidentiels pour personnes vulnérables (hôpitaux, maisons de repos…)
  • les établissements du secteur culturel, récréatif et festif rassemblant 50 personnes ou plus en intérieur et 200 personnes ou plus en extérieur
  • les foires commerciales et congrès rassemblant 50 personnes ou plus en intérieur et 200 personnes ou plus en extérieur
  • les évènements de masse rassemblant 50 personnes ou plus en intérieur et 200 personnes ou plus en extérieur
  • les foires commerciales, les établissements récréatifs et festifs, et les gros events (à partir de 50 personnes en intérieur et 200 en extérieur).

Qui ?

Le pass sanitaire sera exigé dans ces lieux pour toutes les personnes âgées de plus de 16 ans. Sauf dans les les établissements de soin (Wallonie et Bruxelles) ou les très gros events où il sera demandé dès 12 ans.

Comment se procurer un Covid Safe Ticket ?

Si vous êtes français·e et que vous avez besoin d’un CST, il y a deux solutions :

  • vous avez déjà un pass sanitaire français : il suffit alors de le convertir en certificat Covid européen. Ça se fait sur Amelir.fr ou directement sur votre appli TousAntiCovid en cliquant sur “…” en haut à droite du QR code puis sur “Convertir au format européen“.
  • vous n’êtes pas vacciné·e : c’est très similaire à la France puisqu’il faudra présenter un test PCR négatif de moins de 48 heures soit d’un test antigénique négatif réalisé dans les 24 heures, ou un certificat de rétablissement du Covid datant de 180 jours au max.

Voilà tout ce qu’on sait pour l’instant de ce qui se passe de l’autre côté de la frontière. On vous quitte en vous rappelant que, peu importe dans quel coin de Belgique vous allez, si vous n’êtes pas belge et que vous restez plus de 48 heures là-bas, il faut toujours remplir le fameux Passenger Local Form avant d’y aller.

Pour tout savoir sur le pass sanitaire belge, le quotidien Le Soir a également un podcast sur le sujet.