Konexio, une asso d’insertion est arrivée à Lille

Dans Ch'est bieau, Lille

Des apprenant·e·s en formation @Laurent Thieffry

Scroll par là

Association de lutte contre l’exclusion socio-professionnelle, Konexio a ouvert son antenne lilloise dans les locaux de la Grappe, un lieu collaboratif, début septembre. Et figurez vous que cette nouvelle structure a besoin de bras pour bien démarrer.

La mission première de Konexio est de former numériquement “tout public en difficulté sociale et professionnelle“, détaille Laurent Thieffry, responsable de l’antenne lilloise. Les personnes inscrites au RSA, les jeunes sans qualification, les habitant·e·s de quartiers prioritaires, les personnes en centres sociaux. Et toujours dans une logique d’insertion professionnelle.” Ça peut paraître dingue, mais le besoin est réel. “On pourrait croire que les jeunes sont né·e·s avec l’informatique dans les mains, alors qu’en général, ça n’est que dans un but récréatif.” Selon l’asso, treize millions de personnes sont exclues du numérique en France.

Et “parce qu’il y a une dématérialisation de plus en plus importante dans de nombreux métiers“, les formations gratuites de base de l’association s’organisent selon trois niveaux : du débutant à l’avancé. Si les personnes accompagnées réalisent qu’iels veulent travailler dans le numérique, l’association propose “des formations certifiantes ou qualifiantes comme développeur web ou technicien web avec une formation de 600 heures“. Tout ça sur la base du volontariat. Il est possible de s’inscrire directement sur le site pour le public concerné.

Une asso internationale

Créée par la sino-américaine Jean Guo en 2016, “l’asso visait à venir en aide aux personnes migrantes et aux demandeurs·euses d’asile“, raconte Laurent Thieffry. Partie de la Chine pour les États-Unis à 5 ans, “elle s’est progressivement rendue compte de la difficulté d’accès aux outils numériques pour les immigré·e·s.” L’association qui fête bientôt ses cinq ans est déjà présente en Île-de-France et à Bordeaux. Elle a même un programme dans l’un des plus grands camps de réfugié·e·s au Malawi et une connexion évidente aux États-Unis.

Pour trouver son public, les quatre membres de Konexio Lille (Laurent Thieffry et trois conseillers numériques) contactent tous les acteurs de l’insertion sociale. “C’est avec SOS personnes migrantes qu’on a trouvé le premier groupe d’apprenant·s. Maintenant, on a une demande d’un centre à Armentières.”

Puisque Konexio s’agrandit, les besoins aussi. Deux services civiques sont à pourvoir dès maintenant et pour une durée de 8 mois (pour postuler c’est par ici). Les bénévoles sont plus que nécessaires pour le bon fonctionnement de l’asso, alors si vous avez du temps et le souhait de vous engager, vous pouvez vous inscrire juste là. Les entreprises peuvent également s’engager afin de partager leur expertise, faire des dons et bien évidemment recruter les apprenant·e·s.

On vous laisse avec le site internet de Konexio.