Rue du Molinel, la Culottée vient d’ouvrir son bar à thé à la déco vintage

Dans Food Porn, Lille
Scroll par là

Des recettes de grand-mère, une déco à la Gatsby le Magnifique, du bon thé du coin mais aussi du fromage et des petits plats salés et sucrés faits-maison. Le tout avec deux culottées derrière le comptoir et les fourneaux. C’est dans le centre de Lille que ça se passe et ce nouveau lieu gourmand n’a qu’une hâte : vous montrer ce qu’il a dans la culotte le ventre.

A chaque fois qu’on rencontre des Lillois et des Lilloises qui ouvrent un commerce de bouche, on leur demande tout simplement : “Pourquoi ?” Pour Brigitte, 37 ans, c’est assez évident : “J’aime manger !” Cette ancienne ingénieure qualité agronome n’en est pas à sa première reconversion. “Mais ça fait au moins six ans que j’avais cette idée d’entreprendre qui me trottait dans la tête“, confesse-telle.

Encore faut-il avoir le bon projet, celui qui vous correspond et qui vous motive à tout quitter. “Au fil du temps, ça s’est affiné : je savais que je voulais ouvrir un commerce de bouche, ça c’est sûr. Un bar, c’est fun mais ce n’était pas pour moi. Un resto, c’est génial mais ce n’est pas moi. Le salon de thé, je trouvais mieux mais pas assez.” Elle va finalement faire un mix de tout ça : un bar à thé où on peut venir prendre sa petite boisson avant de bosser, manger salé pendant la pause déj’ et venir squatter l’aprem jusqu’en début de soirée.

Le tout avec des produits simples, bons, accessibles dans un décor chiné mais ultra travaillé. “Je suis fan des années folles, du style art déco mais aussi des pin-ups des années 50-60. Grâce à une décoratrice lilloise, j’ai pu tout combiner dans mon local.” On retrouve donc du papier peint qui fait immédiatement penser à une scène de Gatsby le Magnifique, du mobilier chiné et même une belle platine où vous pouvez venir poser votre propre vinyle si le cœur vous en dit.

Princesse culottée, sur place ou à emporter

Sur les étagères, on retrouve aussi le vieux téléphone de la grand-mère de Brigitte. Un clin d’œil qu’on retrouve aussi à la carte puisque c’est sa recette de gâteau aux pommes qu’on peut dévorer pour le goûter. “Je voulais une carte courte et gourmande avec quelques madeleines de Proust“, sourit Brigitte. D’où la présence aussi de la Princesse Culottée, son biscuit chocolaté qu’on a tous et toute connu dans notre enfance mais avec une version au nom plus masculin. “Là, c’est la princesse qui s’est sauvée toute seule !” Ils coûtent 1€ l’unité et vous pourrez les déguster sur place ou à emporter, comme tout ce que propose la Culottée.

Pour ce qui est du sucré, c’est Elisa, la jeune pâtissière qui seconde la gérante, qui s’occupe de tout. “Et c’est moi qui gère le salé“, ajoute Brigitte. Vous pouvez aller y manger une soupe, une part de tarte, des bowls ou encore des planches de fromage à tout heure de la journée. “Tout est fait-maison et on en profite aussi pour dénicher des pépites gourmandes du coin.” Le thé vient par exemple de la Folle des thés de Quesnoy-sur-Deûle, tout comme le café du Fou du grain ; le fromage vient de l’Affinée ; les légumes d’Entraid’Union, le pain d’Erquinghem et les bières de la brasserie du Goulot.

Côté tarifs, vous n’aurez pas à vendre votre culotte pour vous sustenter : comptez entre 1 et 4€ pour une douceur sucrée et entre 3 et 10€ pour un plat salé. Et vous pouvez débarquer chez la Culottée tous les jours à l’exception du jeudi. Le spot est ouvert dès 8 heures pour le bon café du matin, jusqu’à 16 heures le lundi et le mardi et jusqu’à 18 heures le reste de la semaine. Le dimanche, ça ouvre à 10 heures et Brigitte a déjà en tête de proposer une formule brunch d’ici quelques semaines.

Elisa et Brigitte.

Autre projet dans les cartons : le développement de la partie events. Des ateliers lecture et créatifs (comme des apéros peinture) sont déjà lancés avec des gens talentueux du coin. Pour être tenu·e au jus, il suffit de suivre la Culottée sur ses réseaux. Ah, et le nom de la Culottée, vous l’aurez compris, il est à la fois un écho à la personnalité de Brigitte mais aussi un petit clin d’œil à cet accessoire des pin-ups.

La Culottée, c’est au 128 rue du Molinel et ça vient tout juste d’ouvrir. Le spot a sa page Facebook et son compte Insta. Il y a des prises et du wifi sur place pour ceux et celles qui veulent y bosser.