Environnement, service à la personne : il est encore temps de s’inscrire au CFA Agricole Public

Dans Article Sponsorisé, La Fac, Lille
Scroll par là

Article sponsorisé @CFA Agricole Public

Oui, la rentrée est passée depuis un bon bout de temps. Oui, il est tard pour démarrer une formation. Mais pas trop tard. Au CFA Agricole Public, présent dans toute la région, il est encore possible de s’inscrire jusqu’à la fin de l’année. Et l’organisme forme à plus qu’on ne le croit.

Il est encore possible de s’inscrire dans l’une de nos formations jusqu’à Noël, confirme d’emblée Nicolas Caudal, directeur du CFA Agricole Public des Hauts-de-France. Et on a encore des entreprises qui recrutent.” Que vous soyez en mal de formation pour l’année en cours, ou que vous ayez envie de changer de voie, sachez donc qu’il est possible de rejoindre ce CFA tentaculaire : présent sur 19 sites dans toute la région, il forme chaque année 2 200 apprentis, dans dix filières que voici :

  • Commerce
  • Agroalimentaire
  • Agroéquipement
  • Agriculture
  • Horticulture
  • Travaux paysagers
  • Elevage
  • Environnement
  • Services à la personne
  • Cheval

Nicolas Caudal insiste ici sur les filières Environnement et Services à la personne. La première propose deux spécialisations : élagage et gestion de l’eau. Apprendre à tailler des arbres autour de poteaux électriques haute tension, c’est une compétence qui s’apprend, tout comme l’économie de l’eau et sa réutilisation. “Aujourd’hui, on parle beaucoup du traitement des déchets, commente de directeur du CFA. Mais la gestion de l’eau est essentielle.

Métiers non délocalisables

La deuxième filière, Services à la personne, forme du CAP au Bac Pro à des métiers eux aussi essentiels : assistant·e de vie, accompagnant·e éducatif·ve et social·e, aide à domicile… “Ce sont des métiers très demandés, et le choix est large : on peut travailler en crèche, en EHPAD, dans une école…” Pas besoin de diplôme pour intégrer cette filière. “On ne demande aucune formation initiale. Il faut juste avoir 15 ans et avoir fini sa 3e, ou avoir 16 ans.

Dans les deux filières, le but est le même : “Ce sont des métiers de lien, humains. Dans tous les cas, ils sont non délocalisables, et très ancrés dans leur territoire.” Et Nicolas Caudal ajoute : “Ce sont des filières qui embauchent énormément.

Il est donc encore temps de vous inscrire à l’une de ces formations. “Si vous êtes intéressé·e·s, il faut appeler le CFA le plus rapidement possible, prévient le directeur. On est dans la dernière ligne droite pour cette année. Après, ce sera pour la rentrée 2022.” Le CFA pourra vous accompagner pour trouver l’entreprise qui vous accueillera le temps de votre formation.

On vous laisse aller faire un tour sur le site du CFA Agricole Public des Hauts-de-France pour vous rencarder sur les formations qui s’offrent à vous.

Article sponsorisé @CFA Agricole Public