En avril, le Zénith de Lille accueillera Ça Déraille, une soirée déguisée totalement dingo

Dans Lille, Night Night, WTF

Photo @Michel Cathelineau

Scroll par là

Le mot d’ordre de la soirée : le lâcher-prise. Certain.e.s méditent à l’aurore pour y accéder. D’autres préfèrent une bonne grosse fiesta où tout (ou presque) est permis. Ceux et celles-là vont être comblé.e.s : le concept génialement fou de Poupet Déraille débarque à Lille.

Il faut qu’on vous raconte l’histoire depuis le début. Poupet, c’est un festival qui a lieu en Vendée tous les ans depuis un bail, et qui dure trois semaines. Des grands noms de la musique se sont produits là-bas : Elton John, Sting, et même Johnny Halliday ont fait escale à Poupet. “Le truc, c’est que le sérieux, c’est pas ce qui nous caractérise le mieux, raconte le programmateur vendéen du festival, Thomas Maindron. En 2014, on a décidé de faire une grande soirée de clôture du festival, en mode lâcher-prise, qu’on a appelée Poupet Déraille.

Et quand les programmateurs décident de sortir du cadre, ils ne le font pas à moitié. “C’est une soirée pour tout le monde, de tous bords, de toutes les classes sociales, où on doit venir déguisé, où le second degré règne en maître, avec une programmation loufoque, improbable.” D’années en années, cette soirée attire toujours plus de visiteurs. “Pour 2022, on a 30 000 places qui sont parties en une demi-journée avant même qu’on ait publié la programmation.” Voilà pour les origines.

Débarquement à Lille

Maintenant, la partie qui nous concerne au premier chef : le concept débarque à Lille, le 2 avril. On doit cette prouesse aux gens bien d’A Gauche de la Lune, qui ont eu la bonne idée de proposer d’exporter le concept à Lille et Toulouse. Et les autres gens bien de Poupet ont dit : “Ok.”

Et attention les yeux, le programme est tout à fait dingo. La soirée sera orchestrée par DJ Fanou, le DJ historique de Poupet Déraille.

Avec lui sur scène :

  • Les Fatal Bazooka
  • Les Bratisla Boys
  • Teo Lavabo
  • Bernard Minet
  • René la Taupe
  • Charly et Lulu
  • Félicien
  • Boris
  • La Bande à Basile
  • Gilou et son petit accordéon
  • (Presque) Claude François
  • Les Chocolat’s

Tous ont déjà participé à la soirée vendéenne et signent volontiers pour remettre ça à Lille. Et ici comme là-bas, ça va être n’importe quoi.C’est une grosse boite de nuit où tout le monde est déguisé“, confirme Thomas Maindron, avant d’annoncer que des animations viendront (encore plus) égayer la soirée : “On fait souvent des records du monde. On a une fois fait un record du plus grand nombre de pelles roulées. On était 18 000.

Charly et Lulu s’occuperont de mettre en place la chenille géante (oui.), les Bratisla Boys organiseront un karaoké. Vous commencez à voir le délire ? Et ça, c’est seulement ce qu’on peut vous annoncer. “Il y aura des surprises“, confirme Yann, le directeur d’A Gauche de la Lune. Et des performeurs, et de la pyrotechnie, dans un Zénith chaud patate.

Photo @Michel Cathelineau

A Lille, le 2 avril, iels seront 7000 à profiter de cette première édition. Les artistes auront eu l’occasion de s’échauffer devant 11 000 personnes la veille à Toulouse. “On organise le bus tour entre Toulouse et Lille avec tous les artistes“, s’amuse Yann. On a comme qui dirait l’impression que la fête démarrera déjà dans les cars.

La billetterie ouvre ce mercredi à 11 heures pétantes sur toutes les plateformes habituelles. Et si vous voulez suivre l’actu du concept Ça Déraille, la vie est bien faite, il a une page Facebook et un compte Insta.