À Armentières, il est encore possible de trouver son appart’ sur l’ancien site de la brasserie Motte-Cordonnier

Dans Article Sponsorisé, Lille, Un toit sur la tête
Scroll par là

Article sponsorisé @Edouard Denis

C’est un lieu qui a été laissé à l’abandon à la fin des années 2000 et qui a été sauvé par un classement aux monuments historiques. Le site de la brasserie Motte-Cordonnier est en train de se refaire une beauté, dans un programme immobilier très ambitieux. Et il est encore possible d’y acheter son appart’.

Le gâchis aurait été immense, si ce lieu avait été rasé de la carte. C’était parti pour, après l’abandon du site à la fin des années 2000. Mais dans le Nord, on a une fâcheuse tendance à aimer et valoriser le patrimoine industriel. C’était donc normal que la brasserie Motte-Cordonnier, véritable cathédrale brassicole, beauté architecturale construite en 1920, fasse l’objet d’un ravalement de façade en profondeur. Le programme de réhabilitation comprend des logements, des commerces, et même, si tout va bien, le retour de la brasserie, relancée par les descendant·e·s Motte-Cordonnier, à l’endroit même où tout à commencé.

Le promoteur en charge de réhabiliter ce site en bord de Lys n’est autre que le Nordiste Edouard Denis. Des premiers logements, appartements et maisons, ont déjà été mis en vente ces dernières années. “On lance maintenant la commercialisation du dernier bâtiment, face à la Lys“, commente Laura Dennequin, qui bosse sur le programme. Un bâtiment d’usine qui sera entièrement réhabilité en appartements très originaux. “On garde les murs, et on va faire des appartements allant du studio au 4 pièces en duplex.

Patio intérieur

Au rez-de-chaussée, les logements auront un jardin. Dans les étages, il a fallu composer avec les restrictions liées au fait que le bâtiment, comme tout le site, est classé Monument historique, et faire preuve d’imagination. “On n’a pas pu faire de loggia ou de terrasses, alors on a installé des Velux balcons, pour avoir une vraie belle ouverture sur l’extérieur“, souligne Laura Dennequin.

Tout dans ce programme est original : “A l’étage, les appartements seront accessibles par un patio intérieur. Partout, on est sur des hauts volumes avec des surfaces spacieuses.” Le plus petit studio fait 27m² (mais il y en a aussi un de presque 40m²), il y a des 2 pièces de 45m², des 3 pièces de 65m², et des 4 pièces allant de 80 à 100m². Les prix ? Entre 125 000 et 304 000 euros pour la plus grande surface.

Les travaux vont bon train sur le site (les premiers logements ont déjà été livrés). Pour cette dernière tranche, la livraison est prévue pour le quatrième trimestre 2023. Ce site sera un nouveau quartier à part entière, mêlant logements, commerces… et brasserie, donc. Logique.

Pour vous renseigner sur ce projet, on vous invite à aller sur le site d’Edouard Denis. Vous avez tous les prix, les surfaces, et même des vidéos et des vues 3D de ce à quoi ce programme ressemblera une fois fini.

Article sponsorisé @Edouard Denis