À Villeneuve-d’Ascq et Amiens, les Compagnons du Devoir forment aux (beaux) métiers manuels

Dans Article Sponsorisé, La Fac, Lille

Photo ©Compagnons du Devoir

Scroll par là

Article sponsorisé @LesCompagnonsduDevoir

L’intelligence manuelle, ça vous parle ? Celle qui fait appel à la mémoire des muscles, à l’instinct autant qu’à la dextérité. Quand on est menuisier, chaudronnier, carreleur-mosaïste ou métallier, c’est cette forme d’intelligence qui turbine. À Villeneuve-d’Ascq, et maintenant Amiens, les Compagnons du Devoir vous apprennent à la dompter.

C’est l’une des confréries d’artisans les plus vieilles du monde (son origine remonte au XIIIe siècle, avec les premières confréries de tailleurs de pierres). Une maison où on apprend à vivre en communauté mais aussi à maîtriser un artisanat sous toutes ses formes. Les Compagnons du Devoir et du Tour de France jouissent, à raison, d’une réputation d’excellence en matière de formation.

C’est que, du CAP à la licence pro, les apprenti·e·s sont entouré·e·s de professionnel·le·s qui ont eux-mêmes appris à passer maîtres et maitresses dans leur domaine. Ils ont pour la plupart suivi le Tour de France, cette formation itinérante sur plusieurs années qui emmène les apprenti·e·s dans différentes villes de France et même au delà.

C’est ce qu’a fait Valentin Tricot, prévôt (directeur) de la maison de Villeneuve-d’Ascq, siège régional dans les Hauts-de-France. Pour devenir le charpentier chevronné qu’il est, il a fait son perfectionnement à Caen avant d’aller à Paris et à Nancy poursuivre sa formation, et de s’envoler pour la Martinique pour son année à l’étranger. Il a passé son brevet professionnel à Gap et a été reçu officiellement Compagnon à Bordeaux. Une formation intense et riche, qui lui a autant appris le vivre-ensemble qu’une très grande variété de techniques (la structure d’un bâtiment à Gap n’est pas la même qu’en Alsace).

Tou·te·s les apprenti·e·s ne font pas le Tour de France, précise-t-il. Il est aussi possible de faire passer son CAP ou son brevet et de partir travailler en entreprise.” A Villeneuve-d’Ascq, la maison forme à une multitude de métiers :

  • Électricité
  • Chaudronnerie
  • Carreleur·euse – Mosaïste
  • Charpenterie
  • Métallerie
  • Jardinier·e – Paysagiste
  • Couverture
  • Maçonnerie
  • Ebénisterie
  • Plomberie
  • Menuiserie

Trois jours pour visiter les maisons

Cette année, une maison a ouvert à Amiens. Il est notamment possible d’y apprendre tous les secrets de la charpenterie. “On a aussi une nouvelle formation, plombier ventiliste (la création et la gestion de flux de ventilation, donc), ajoute Valentin Tricot. On est les seuls en France à la proposer.” Tout cela, vous pourrez le découvrir lors des journées portes ouvertes organisées dans les deux maisons les 14, 15 et 16 janvier prochains.

Tous les métiers enseignés par les Compagnons seront présentés, assure le prévôt. Il sera possible de visiter la maison et des ateliers.” La journée promet d’être riche : des apprenti·e·s seront présent·e·s pour faire des démonstrations, pour commencer. Les jeunes pourront aussi essayer les outils : couper du bois, faire une soudure au cuivre…

Les 15 et 16 janvier, il sera aussi possible d’assister à des conférences. “On a sept conférences prévues, sur l’histoire du compagnonnage, sur les différents métiers… D’anciens compagnons seront là pour parler de leur parcours, de ce que la formation leur a apporté. Et il y aura aussi toujours un membre de l’équipe pédagogique qui sera là.” Vous pourrez bien sûr poser toutes les questions qui vous montent à l’esprit sur la formation, le parcours, les conditions d’admission…

Tout le monde est le bienvenu, mais il y a une petite condition : il faut s’inscrire en amont sur le site des Compagnons, et réserver son créneau pour éviter les bouchons et les attroupements.

Rendez-vous les 14, 15 et 16 janvier à la maison des Compagnons du Devoir de Villeneuve-d’Ascq, 118b, rue de Babylone, ou 17, avenue du Superbe Orenoque, à Boves (juste à côté d’Amiens), de 9h30 à 17h30. N’oubliez pas de vous inscrire. Et si vous souhaitez juste vous rencarder sur l’offre de formation ou sur les Compagnons, on vous renvoie vers leur site internet. Enfin, si vous aviez prévu d’aller y faire un tour, les Compagnons tiendront un stand au Salon de l’Etudiant à Lille Grand Palais les 13, 14 et 15 janvier.

Article sponsorisé @LesCompagnonsduDevoir