L’enquête publique pour la modernisation de l’aéroport de Lille-Lesquin a commencé

Dans Lille
Scroll par là

En dix ans, l’aéroport de Lille-Lesquin a quasiment doublé sa fréquentation, passant de 1,15 millions en 2009 à 2,2 millions en 2019. Il était grand temps d’adapter cette infrastructure au volume de voyageurs et voyageuses. Un projet de modernisation est sur le tarmac depuis quelques années, et une enquête publique est ouverte jusqu’au 14 février.

En décembre 2020 déjà, une concertation permettant aux habitants des communes proches de l’aéroport de s’exprimer avait recueilli l’avis de 426 personnes durant les réunions publiques, et 194 autres opinions publiées sur le site internet. Elles s’étaient montrées réticentes au projet initial de modernisation, peu enchantées par l’extension considérable de l’aéroport en question. Il faut dire que passer de 18 000 m² à 33 400 m² de bâtiments n’avait rien de très réjouissant pour eux. Plus de verdure, moins de bruit : c’était ce que les riverain·e·s avaient en somme demandé. Eiffage avait dû revoir sa copie : adieu parking supplémentaire, bureaux et hôtels, bonjour piste cyclable et réduction du bruit la nuit.

Le plan conduit par la société Aéroport de Lille SAS s’articule autour de trois axes majeurs. D’abord les opérations de mise en conformité de l’aéroport dont l’aménagement de la voirie, puis celles de modernisation telles que l’ajout d’un taxiway (voie de circulation des avions dans l’aérodrome). Le dernier point concerne l’amélioration de l’accès à l’aéroport. Si vous désirez une liste plus exhaustive, vous pouvez aller sur le site officiel.

Une enquête publique pour tous

Aujourd’hui, l’enquête publique est un passage obligatoire avant le début des travaux. “Elle porte sur la demande d’autorisation environnementale, ainsi que la demande de permis de construire, dans le cadre du code de l’urbanisme et celui de l’environnement”, détaille Edouard Aulanier, responsable de la communication à l’aéroport Lille-Lesquin. Cette démarche de consultation de la population permet à ceux qui le souhaitent de s’exprimer sur le projet, depuis le 10 janvier et jusqu’au 14 février.

Les gens peuvent donner leur sentiment sur le site. Ils y trouveront des documents et des moyens de s’exprimer”, continue le chargé de com’. Un registre numérique et une adresse mail (modernisation-aeroport-lille@mail.registre-numerique.fr) sont ainsi mis à disposition pour toute proposition et observation. En deuxième lieu, des permanences sont mises en place dans la métropole lilloise.

Les commissaires qui encadrent le tout sont disponibles par téléphone sur rendez-vous et de façon physique pendant les permanences”, assure Edouard Aulanier. On les retrouve dans neuf mairies : Lesquin, Templemars, Seclin, Pont-à-Marcq, Avelin, Fretin, Anstaing, Vendeville, et enfin Lille. À noter que les personnes qui veulent se manifester peuvent aussi y déposer un avis écrit.

De l’autre côté, certains groupes d’élus du conseil communautaire tels que “Métropole Durable et Solidaire” affirment clairement leur opposition à l’extension de l’aéroport. MDS invoque un non-respect de la concertation lancée en 2020, notamment en ce qui concerne les gaz à effet de serre. Une pétition a aussi été mise en ligne par le collectif d’associations “Non à l’agrandissement de l’aéroport de Lille-Lesquin” et a recueilli près de 5 000 signatures.


Pour plus de détails quant aux heures des permanences et aux modalités de contribution, cliquez sur ce lien. Vous pouvez de la même façon, consulter toutes celles qui ont été postées.

Mots clefs : / Catégorie : Lille