Le Bon Jeune mitonne ses burgers maison du côté de la rue des Postes

Dans Food Porn, Lille

Sofiane est l'un des fondateurs.

Scroll par là

Ouvert en octobre 2021, le fast-food Le Bon Jeune accueille tous les fans de burgers du mardi au dimanche, rue des Postes, du côté de Sébasto. Ce sont deux cousins, Sofiane et Thomas, qui sont à l’initiative du projet, leur première entreprise commune.

C’est validé, merci. Bonne journée à vous”, lance Sofiane gaiement au livreur Uber Eats qui s’en va, la commande sous le bras. Comme tous les jours, sauf le lundi, il s’occupe de la clientèle avide des burgers de l’établissement Le Bon Jeune. À 28 ans, il a monté son projet de restauration avec Thomas, rue des Postes, dans le quartier de Wazemmes. “À la base j’étais éducateur sur Paris, mais j’ai dû trouver un autre taff avec le Covid. J’ai travaillé dans un snack avec mon cousin pendant un an et ça nous a plu. À partir de là, on s’est dit qu’on pouvait monter un fast-food ensemble”, raconte le Nordiste.

Originaire des environs de Douai, la région lui plaît, d’autant plus que la famille lui a donné un coup de pouce. “Mon frère possède le Riddim dans la rue, il m’a proposé un local. On l’a pris directement et c’est devenu Le Bon Jeune”, continue Sofiane. Après six mois de préparatifs, le resto a vu le jour en octobre 2021. Le sourire épanoui, la conversation facile, il affirme que deux choses le motivent dans cette aventure : le challenge et la relation client.

Des produits frais mais surtout des burgers

L’idée des burgers a germé assez vite dans la tête des deux associés. “On a d’abord pensé à proposer un mono-produit. On a finalement retenu la carte réduite composée de burgers”, précise l’habitant de Wazemmes. 

Au menu donc, cinq burgers (boeuf, poulet, saumon, végétarien et celui du mois) et deux hot dogs (classique et végétarien). La plupart des produits sont frais, et locaux, comme pour les frites qui viennent d’un agriculteur d’Hallennes-Lez-Haubourdin. Les pommes de terre arrivent tous les mardis dans l’établissement et sont aussitôt transformées en frites par le duo. Pour les boissons, les deux compères misent sur des limonades et du Coca-Cola. Il faut compter à peu près douze euros pour le combo burger/frites/boisson. Comptez deux euros de plus pour les prix en livraison.

Le petit plus, c’est le brunch, les samedis et dimanches à midi. “On prépare un œuf mollet avec un accompagnement fait de pickles de chou rouge, des oignons, de la feta, des tomates cerises et une vinaigrette”, raconte Sofiane. Sur ce point, la formule s’apprête à devenir plus complète, via l’ajout d’un café, un jus d’orange pressé et un dessert sucré à base de biscuits et fromage frais. Les compères préparent d’autres surprises pour l’avenir.

Si Le Bon Jeune vous tente, vous pouvez consommer sur place au 36, rue des Postes à Lille, prendre à emporter ou commander sur Deliveroo et Uber Eats. Niveau horaires, le resto est ouvert du mardi au jeudi de 11 h 30 à 14 heures et de 18 heures à 23 heures, le vendredi de 18 heures à minuit, le samedi de 11 h 30 à 14 heures et de 18 heures à minuit et le dimanche de 11 h 30 à 14 heures et de 18 heures à 23 heures. On vous laisse avec la page Facebook du fast-food.