Le doublement des rames du métro va-t-il encore prendre du retard ?

Dans Lille, Transport
Scroll par là

Honnêtement, on commence à être à court de titres pour traiter le sujet tant on a l’impression d’écrire le même tous les six mois. Mais on est bien fin février 2022 et sur ce qui semble être un énième report du lancement des nouvelles rames sur la ligne 1 du métro lillois. Pour rappel, aux dernières nouvelles, on était partis sur décembre 2023. Mais le calendrier initial, lui, tablait sur 2016…

La Métropole Européenne de Lille (MEL) aurait récemment reçu un courrier d’Alstom qui l’a bien énervée : dedans, la société en charge de doubler les rames du métro lillois depuis déjà un bail, demande un nouveau report de mise en service, évoquant les JO et donc 2024.

La rumeur d’un énième report courait déjà depuis le début du mois de février avec la parution d’un premier article de La Voix du Nord sur la suspension des essais d’Alstom. Et le président de MEL, Damien Castelain a confirmé l’info ce jeudi lors d’un point presse (auquel on n’a pas été invité mais tant pis) en amont du conseil métropolitain : Alstom demande un report de ces fameux essais à blanc sur la ligne 1, ce qui pourrait signifier un nouveau retard de “six mois, plus une médiation“, rapporte le quotidien.

Pour le président de la MEL, c”est “inacceptable“. Forcément, de nouvelles pénalités économiques sont envisagées en sachant qu’Alstom a déjà payé “plus de 50 millions d’euros (dont une vingtaine de millions en cash, le reste en maintenance gratuite et en royalties)“, détaille La Voix. Sauf que la métropole lilloise, ce qu’elle veut avant tout, ce sont ses double-rames.

Le fait est qu’Alstom (qu’on a aussi tenté de joindre, en vain pour le moment) semble peiner à mettre en service le fameux système de pilotage automatique pour des rames qui passeraient de 26 à 52 mètres. Comme on n’a pas réussi à joindre la société, on ne va vous pouvoir vous en dire plus sur la raison qui la pousse à suspendre les essais prévus pour début 2022. Mais on espère pouvoir le faire un jour. Et on espère aussi voir les rames de 52m sur le réseau un jour aussi.

Flashback

Pour ceux et celles qui arrivent fraîchement à Lille, on vous refait rapidos un résumé de situation (pour les autres rendez-vous au prochain épisode). Il y a moult années de ça, genre vers 2012 (oui il y a dix ans), la Métropole Européenne de Lille (LMCU à l’époque) avait annoncé un doublement des rames de métro pour la ligne 1 du métro (la jaune) qui commençait à montrer des signes de surcapacité lors des heures de pointe. Il était donc question de super rames neuves de 52 mètres de long avec des travaux sur les quais de la ligne pour accueillir les petites nouvelles qui devaient arriver… en 2016.

On ne va pas vous refaire toute la liste des rebondissements de ce projet qui a donc déjà plus de cinq-six ans de retard. Retenez juste que l’un des principaux soucis rencontrés, c’est le fait qu’Alstom a longtemps bloqué face à la complexité du nouveau système de pilotage automatique qu’il devait développer pour faire rouler les nouvelles rames.

Forcément il y a eu des contentieux entre la MEL et Alstom qui n’ont pas aidé. En 2019, on pensait pourtant voir le bout du tunnel : après une renégociation de l’accord (où la MEL a eu droit à une bonne indemnité de retard), tout le monde était d’accord sur un nouveau calendrier. Pour 2023, ce sera bon.
On vous remet juste ici notre reportage sur le sujet tourné en novembre 2019