Le Nord et le Pas-de-Calais traversés par un épisode de pollution aux particules fines jusque samedi

Dans Lille, Santé !

©Philippe Pauchet / La Voix du Nord

Scroll par là

Mise à jour le 04/03/22 à 18h30

On commence à avoir l’habitude : pour la cinquième fois cette année, le seuil d’alerte a été dépassé ce jeudi, les particules fines PM10 (et aussi PM2,5) sont en trop grande quantité dans l’atmosphère nordiste. Et ça va perdurer au moins jusque samedi selon Atmo Hauts-de-France.

Mais d’abord, les bases : les PM10, ce sont ces microparticules en suspension dans l’air émises principalement par les activités économiques (autant industrielles qu’agricoles), le trafic automobile et le chauffage. L’observatoire Atmo a noté que leur concentration dans l’air ambiant a augmenté depuis ce jeudi dans le Nord et le Pas-de-Calais. Assez en tout cas pour passer au dessus du seuil d’information et de recommandation qui est de 50 µg/m en moyenne journalière.

En cause, selon l’observatoire : les temperatures qui baissent, et des chauffages qui augmentent, notamment au bois.

Du coup, le Nord, le Pas-de-Calais et l’Oise sont sous le coup de mesures limitatives depuis jeudi : la vitesse est abaissée de 20km/h sur les axes limités à 110 et 130km/h. Le brûlage à l’air libre et l’écobuage sont interdits. Et ces mesures vont perdurer jusque samedi dans le Nord et le Pas-de-Calais puisque l’observatoire de l’air régional Atmo table sur une nouvelle journée de pollution sur les deux départements ce samedi.