Pollution : la circulation différenciée est mise en place dans 12 communes de la métropole lilloise ce vendredi

Dans Dans la rue, Lille, Transport

PHOTO PHILIPPE PAUCHET LA VOIX DU NORD

Scroll par là

L’épisode de pollution aux particules PM10 persistera encore ce vendredi sur le Nord et le Pas-de-Calais. Conséquence : en plus des mesures déjà annoncées mercredi, la préfecture vient de décider la mise en place de la circulation différenciée dans douze communes de la métropole lilloise ce vendredi 25 mars de 6 heures du matin à minuit.

Mise à jour à 19 heures : la MEL a annoncé dans la foulée que l’ensemble des transports en commun du réseau Ilévia de la métropole lilloise (bus, tram et metro) seront gratuits dès 6 heures pour la journée de ce vendredi.

La mesure nous pendait au nez : depuis mardi, le Nord et le Pas-de-Calais subissent un épisode de pollution aux particules (PM10). L’alerte sur persistance émise par l’observatoire régional de l’air Atmo ne fait depuis que se maintenir jour après jour.

Après avoir limiter la vitesse sur les grands axes, la préfecture actionne un second levier pour ce vendredi : la circulation différenciée. Elle sera effective de 6 heures du matin à minuit, ce 26 mars, dans plusieurs communes de la métropole lilloise, à savoir :

  • Lille
  • Hellemmes
  • Lomme
  • La Madeleine
  • Lambersart
  • Lezennes
  • Marcq-en-Baroeul
  • Marquette-lez-Lille
  • Mons-en-Baroeul
  • Ronchin
  • Saint-André-lez-Lille
  • Sequedin à l’exclusion des axes A1, A22, A25, N227 et M652.

Seuls les véhicules suivants seront autorisés à circuler :

  • les véhicules légers à moteur avec certificat « Crit’Air » 0, 1, 2 et 3
  • les poids lourds de plus de 3,5 tonnes, autobus et autocars aux normes Euro IV et supérieures, électriques, hybrides ou fonctionnant au gaz (correspondant aux certificats Crit’Air 0, 1, 2, 3 ou 4)
  • les motocyclettes (deux-roues et tricycles) ;
  • tous les véhicules utilisés à des fins de covoiturage, c’est-à-dire transportant au moins un passager en plus du conducteur, quelle que soit leur vignette « Crit’Air »
  • certaines catégories de véhicules bénéficiant d’une dérogation : véhicules de secours et des forces de l’ordre, transports en commun, véhicules des associations agréées de sécurité civile, véhicules d’enseignement de la conduite automobile…

La préfecture annonce dans la foulée que les forces de police seront là pour veiller et que “le fait de circuler à bord d’un véhicule sans la vignette « Crit’Air » adéquate est puni d’une amende forfaitaire de 68 €“. Elle vous conseille également bien évidemment de privilégier les transports en commun, le covoiturage et les modes de circulation doux. Et elle incite aussi les les employeurs à examiner “avec bienveillance les demandes de congé exceptionnel, de télétravail ou toute mesure visant à adapter l’activité à ces circonstances exceptionnelles.

Et si vous pouvez et devez circuler en voiture ce vendredi, n’oubliez pas que les mesures mises en place depuis mercredi perdurent. La vitesse est donc toujours temporairement limitée :

  • à 90 km/h sur les portions d’autoroutes et de routes nationales et départementales normalement limitée à 110 km/h.
  • à 110 km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130 km/h,
  • la vitesse maximale autorisée est réduite à 80 km/h pour les poids-lourds de plus de 3,5 tonnes.

Voilà. Bon covoit’ à vous.