La région lance Rezo une appli gratuite pour communiquer entre voyageurs TER

Dans Geek, Lille, Transport
Scroll par là

Après son bras de fer automnal avec la SNCF, la région des Hauts-de-France vient de lancer son appli gratuite à destination des usager·es. Une sorte de Waze du TER où chacun·e peut signaler aux autres les incidents sur sa ligne. La région, elle, compte s’en servir lors de ses réunions avec l’entreprise ferroviaire.

Aujourd’hui, la seule manière de savoir que son TER aura du retard avant d’arriver en gare, c’est d’avoir l’appli SNCF ou de suivre le compte Twitter “TER Hauts-de-France”. Mais apparemment, ces canaux ne sont pas suffisants. Pas assez en tout cas aux yeux de la région. Preuve en est : cette dernière a, toute seule, de son côté, lancé le développement d’une appli à destination des usagers des TER du secteur.

Elle doit leur permettre de communiquer entre eux les retards et annulation de trains en temps réel mais aussi de faire remonter les problèmes de manque de place ou de propreté par exemple.

C’est une sorte de Waze du TER“, résume Franck Dhersin, vice-président à la région en charge des transports. Rezo n’a pas vocation à remplacer à SNCF Connect mais se veut comme un complément d’info pour les usagers. “Et pour nous, ça permet de mieux comprendre les dysfonctionnements et d’engranger un maximum d’informations pour ensuite aller voir la SNCF et avoir des réponses“, continue le vice-président. Une appli que la région avait selon elle déjà en tête avant même le début de la pandémie il y a deux ans.

Même si la région dément tout “SNCF bashing” et décrit cette application plus comme “un moyen de précision, plus que de pression“, Rezo est tout de même présentée comme un nouveau moyen pour ceux et celles qui prennent quotidiennement le train “de faire entendre leur voix aux côtés de celle de la région pour que le TER bouge et que les conditions s’améliorent“. Autre détail : la région indique qu’elle n’a pas informé la SNCF du développement et lancement de Rezo.

Comment ça marche ?

Rezo est déjà dispo gratuitement sur IOS et Android. Il suffit de se créer un compte et hop, vous faites partie de la communauté. Vous pouvez alors vous servir de l’appli pour plusieurs actions :

  • être tenu·e au courant des incidents sur les lignes de la région en temps réel par les autres usager·es
  • signaler vous même un retard, une annulation ou un problème de capacité ou de propreté dans un train (vous pouvez même joindre une photo)
  • enregistrer votre ligne et vos trajets quotidiens pour recevoir un push si quelqu’un signale un incident qui les concerne
  • “réagir” sur le fil de signalement (un système de modération est intégré, toute insulte sera automatiquement supprimée)
  • suivre les actus liées aux TER diffusées par la région (les trains à 1€ l’été par exemple)
  • répondre à des enquêtes de satisfaction

Pour le vice-président aux transports, toutes ces données permettront aux usager·es d’être mieux informé·es et à la région d’avoir plus de poids et d’informations lors de ses réunions avec l’entreprise ferroviaire. Seul·es les membres de la communauté Rezo se partageront entre elleux les infos.

La région, elle, ne diffusera aucune information sur le trafic mais recensera les signalements. “Ces données sont juste statistiques“, précise Franck Dhersin. Il explique que l’appli a été créée par une société de la région, que les données seront stockées aussi dans le secteur pendant 3 ans max et qu’elles ne seront pas utilisées pour autre chose.

Quant à l’appli, elle couterait 40 000€ par an à la région. “C’est moins que les 525 millions par an qu’on paie à la SNCF“, conclut le vice-président un brin ironique.

Contactée, la SNCF ne souhaite pas de faire de commentaire sur le sujet. Rezo est gratuit et déjà dispo sur IOS et Android.