A Saint-André, le festival Ukulele to Heaven dévoile une programmation aux petits oignons

Dans Festival, Lille, Music in my ears
Scroll par là

Les festivals de ukulele ne sont pas monnaie courante en France. Du coup, les Ukuleleboboys et la compagnie Les Voyageurs se sont associés dans le but d’y pallier, ces 1er, 2 et 3 juillet prochains. L’événement se déroulera au Zeppelin, à Saint-André-lez-Lille. Au programme : concerts, scènes ouvertes, masterclass, etc.

Petit, ludique et abordable, l’ukulele a bel et bien inscrit son nom sur la liste des pratiques bon enfant. “Je pense qu’il n’y a pas de gens méchants qui en font“, comme dirait Alexandre Humbert, le directeur artistique du festival. On a tendance à lui faire confiance, il en connaît un rayon. Musicien depuis tout petit, le Nordiste a transformé son attirance pour l’instrument à quarte cordes en terrain fertile. Avec son compañero Diego, il a monté le groupe des Ukuleleboboys sous l’alias Sancho Rodriguez. Quelques concerts plus tard, il est même allé jusqu’à quitter son job à l’Aéronef pour se consacrer pleinement à sa passion.

Sancho et Diego Rodriguez forment les Ukuleleboboys

Et voilà, ce qui devait arriver, arriva. Alex lui dédie un festival au Zeppelin de Saint-André-lez-Lille, du 1er au 3 juillet. Pour le fondateur de la salle de théâtre et de la compagnie Les Voyageurs, Pierre Foviau, ce “grand plongeon” matérialise l’ambition artistique d’être un festoche international. Car oui, l’événement est voué à perdurer à travers une sélection d’artistes cosmopolites. Mais trêve de grivoiseries, concentrons-nous sur la première édition de Ukulele to Heaven. Olé !

Trois jours de concerts

Les propositions musicales seront essentiellement des concerts. Quelques exemples :

  • vendredi 1er juillet à 20h30, The Bad Mouse Orchestra dépoussièrera le jazz swing des années 30
  • samedi 2 juillet vers 17 heures, les Cousines Machines se donneront en spectacle avec pas mal d’improvisation
  • dimanche 3 juillet en fin d’après-midi/début de soirée, PPNOU reprendra des classiques pop-rock dans un élan festif et fédérateur

Bien sûr, les deux mariachis des Ukuleleboboys livreront aussi un concert le samedi. On pourra se délecter de la reprise de Mrs Robinson au son des bottes qui tapent l’estrade et des cordes qui vibrent en chœur. Sans oublier l’incontournable Kashmir de Led Zep. Le duo a aussi prévu une reprise de Ghostbusters.

A côté, des masterclass et concerts insolites ponctueront le festival. Les premières permettront aux gens de vivre des moments privilégiés au Zeppelin avec les artistes de la programmation. Les seconds se dérouleront dans les communes voisines de Wambrechies, Comines, Warneton, et Verlinghem. Ajoutez-y des scènes ouvertes aux amateur·es du public et vous obtenez la recette de la convivialité.

Bien sûr, bars et stands de restauration seront aussi de la partie. Il y aura même le Soundbike, sorte de vélo avec un système son, et des DJ sets lors des trois soirées. Pour plus d’informations, vous pouvez cliquer sur ce lien.

Infos pratiques

La grande majorité du festoche aura lieu au 23 rue Alsace-Lorraine, à Saint-André-lez-Lille. Les festivités débuteront à 14h30 le vendredi, à 11 heures le samedi et à 10 heures le dimanche. Les portes fermeront à minuit vendredi et samedi, contre 21 heures le dimanche. Vous trouverez un résumé plus détaillé à cette adresse.

Question billets, ça se passe sur Helloasso. C’est 30 euros le pass trois jours, 10 euros le 1er juillet uniquement et 20 euros pour le 2 ou le 3 juillet. En raison de leur jauge restreinte, les masterclass sont payantes, à hauteur de 10 euros par tête. Idem pour les concerts insolites à 5 euros. Enfin, les scènes ouvertes sont gratuites mais via inscription sur place ou par mail (accueil@lezeppelin.fr).

Plus d’infos sur le site officiel et sur le lien Facebook. On vous file aussi le compte Insta.