À Lomme, Les Chineuses dépoussièrent le dépôt-vente

Dans C'est green, Lille
Scroll par là

C’est une petite boutique qui sent bon le neuf… et la seconde main. À Lomme, l’avenue de Dunkerque a gagné un nouveau chouette commerce : chez Les Chineuses, on place ses sapes en dépôt, et Margot, la patronne, se charge de les mettre en avant dans sa boutique.

On vous le dit tout de suite, Margot, malgré son jeune âge, ne débarque pas du tout. “J’ai longtemps bossé dans le prêt-à-porter, annonce-t-elle. J’ai commencé chez Bizzbee, dans plusieurs magasins de la région.” Puis elle enchaine chez Princesse Tamtam avant de bifurquer dans l’immobilier et la gestion de patrimoine. “Le soir et les weekends, je bossais aussi sur l’ouverture d’une boutique de vêtements avec mon ancienne belle-mère.” Les sapes, elle aime ça, mais voit aussi le gouffre écologique que ce monde représente. “Au bout d’un moment, j’ai réalisé que le neuf, ce n’était plus pour moi.

En 2021, elle devient maman, et sa vie, comme celle de tous les néo-parents, bascule dans le monde merveilleux de la parentalité. Au même moment, Margot réalise que vendre des assurances vie, ce n’est pas ce qui la fait lever le matin. “Il me manquait le concret, l’objet, le contact avec les client·es. Et puis j’avais toujours eu envie de me lancer.” Le local, rue de Dunkerque, juste en face de sa maison, lui tend les bras.

Jolies sapes mais petits prix

On a eu une bonne phase de travaux. Tout dans la boutique est soit de seconde main, soit fait main, avec de la récup’.” Les papiers peints vintage, les cadres dorés, la grande table de bois, tout est chaleureux et cosy. Et sur les portants, des sapes placées en dépôt-vente par les client·es. Parce que si la boutique a tout d’un magasin de fringues indé classique, tout est de seconde main.

Le principe est simple : les client·es peuvent déposer jusqu’à 20 articles. Il faut qu’ils soient impeccables, propres et dans les tendances du moment. Je les mets en rayon et au bout de deux mois, les client·es viennent récupérer les sommes qui leur reviennent.” Margot prend 60% de la vente, et verse le reste aux vendeur·euses.

Margot aime l’idée de proposer des petits prix pour ses pièces. “Je prends toutes les marques de prêt-à-porter.” Vous ne trouverez pas de sapes de couturier, ce n’est pas le délire, mais de quoi vous habiller avec de jolies sapes dorlotées par Margot.

Et si vous avez un bébé dans le ventre et que vous galérez à trouver de quoi vous habiller, il y a de quoi faire chez Les Chineuses : “Quand je suis tombée enceinte, j’ai pris rapidement du poids, et j’ai vraiment galéré à trouver des habits au fil des mois.” Toute une partie du magasin est consacrée à ce type de sapes qu’on ne porte, par définition, que quelques mois avant de les remiser.

Les Chineuses habitent au 634, avenue de Dunkerque à Lomme (métro Mitterie). Vous pouvez aller voir à quoi ça ressemble sur la page Facebook de la boutique ou sur son compte Insta.