Au Nouveau Siècle, les Nuits d’été reviennent cette semaine pour un spectacle lyrico-humoristique

Dans Culturons-nous, Lille, Music in my ears
Scroll par là

Un humoriste belge, qui passe sur France Inter, en duo avec Charline Vanhoenacker, dans l’émission Par Jupiter!, ça vous dit quelque chose ? Oui, on vous parle bien d’Alex Vizorek. Les 7 et 8 juillet, l’animateur radio vient faire un tour au Nouveau Siècle, pour raconter sa petite histoire de l’opéra, dans le cadre des Nuits d’été. Et en bonne compagnie, puisque l’Orchestre National de Lille se fait un plaisir de l’accompagner en musique.

C’est l’histoire d’un humoriste belge, d’un orchestre lillois, d’un chœur d’enfants de la région et de quatre chanteur·ses français·es. Le premier raconte une histoire de l’opéra, le deuxième joue avec ses instruments et les autres chantent. Ça part comme une blague de papa, mais c’est en fait le concept des Nuits d’été, organisées par l’Orchestre National de Lille et animées par Alex Vizorek, le co-animateur radio de l’émission Par Jupiter! sur France Inter.

Musique et bonne rigolade

Il est déjà venu en 2019 pour les Nuits d’été et en 2021 pour le Carnaval des animaux, explique Nicolas Foulon, chargé de presse. Le principe, est qu’il raconte sa propre histoire de l’opéra avec humour, et que les chants et la musique entrecoupent son récit. C’est une manière détendue d’écouter des classiques de l’opéra.” On pourrait vous en dire plus sur cette fameuse histoire, mais ça serait gâcher la surprise.

En tout cas, c’est un bon moyen de faire le plein de musique classique tout en se tapant des barres. Au total, l’Orchestre National de Lille, dirigé par Alexandre Bloch, va jouer dix-huit morceaux tirés d’une quinzaine d’opéras dont on vous laisse la liste ici :

  • Bizet, Carmen – Ouverture
  • Bizet, Carmen – Avec la garde montante
  • Verdi, Don Carlo – Dio, che nell’alma infondere
  • Massenet, Werther – Air des lettres
  • Donizetti, Elisir d’Amor – Saria Possibile
  • Mozart, Don Giovanni – Fin Ch’han dal vino
  • Poulenc, Les Mamelles de Tirésias – Non, Monsieur mon Mari
  • Tchaïkovsky, Eugène Onéguine – Kuda, kuda vi udalilis
  • Bizet, Pêcheurs de Perles – Je frémis, je chancelle
  • Verdi, La Force du Destin – Ouverture
  • Wagner, Le Hollandais volant – Die Frist ist um
  • Massenet, Werther – Pourquoi me réveiller ?
  • Mozart, Così fan tutte – Soave sia il vento
  • Verdi, La Traviata – Choeur des bohémiennes “Noi siamo zingarelle”
  • Rossini, Cenerentola – Nacqui all’affanno
  • Bernstein, Candide – Glitter and Be Gay
  • Verdi, Rigoletto – Quartet “Un di se ben rammentomi”
  • Verdi, La Traviata – Libiamo

Oui, oui, tous ces petits bijoux musicaux sont à écouter entre deux anecdotes du réciteur, pendant les 2 h 30 (avec entracte) de spectacle qui démarre à 20 heures, chaque soir.

Alors si vous êtes motivé·es, c’est le moment d’acheter votre billet. Car il n’en reste pas des masses et ça part assez vite. Comptez 27 euros si vous avez entre 16 et 28 ans, si vous êtes demandeur·ses d’emploi ou au RSA. Et si vous avez le pass de la saison 2022-2023, ça descend à 22 euros. Pour les autres, le prix du ticket varie selon la place dans la salle et peut monter jusqu’à 55 euros max.

Pour assister aux Nuits d’été, rendez-vous les 7 et 8 juillet à partir de 20 heures au Nouveau Siècle, au cœur de la place Mendès-France. Plus d’infos sur le site de l’Orchestre national de Lille, sur Facebook et Instagram. Pour acheter son billet, c’est par ici que ça se passe.