À Roubaix, le festival Pile au RDV est de retour en version XXL

Dans Culturons-nous, Dans la rue, Festival

L'aqueduc, Feda Wardak crédits ©Julien Pitinome

Scroll par là

Avant, l’évent roubaisien ne durait que trois jours. Mais depuis deux ans, le petit bout de chou grandit, très vite. Puisqu’à présent, on peut faire le plein d’œuvres d’art, concerts, bals, balades thématiques, séances ciné et ateliers pendant trois semaines, jusqu’au 24 juillet. Et comme d’hab, c’est 100% gratuit.

En 2021 déjà, le festival avait triplé de volume, passant de trois jours à dix jours. Cette année, la Condition Publique a décidé de passer à la vitesse supérieure. “On voit que la fréquentation du festival augmente en crescendo et les Roubaisien·nes nous en redemandent. Surtout qu’il y en a plein qui ne partent pas en vacances“, raconte Pauline, la chargée de com de la Condition Publique. C’est pour ça qu’on s’est dit qu’on allait en faire un grand rendez-vous estival qui s’étendrait jusqu’au 24 juillet.”

Le thème de l’événement est dans la lignée de celui de la saison culturelle Urbain·es pour laquelle il est question de réappropriation de l’espace public, d’art urbain et aussi de visibilité pour les artistes féminines. Et pour cette quatorzième édition, on part sur beaucoup plus d’animations comme vous pouvez l’imaginer : une douzaine de concerts et DJ sets, des bals, des soirées ciné, des ateliers et plein de balades du quartier du Pile, avec le canal, la place Faidherbe et la Condition Publique. Et vous pouvez aussi profiter chaque soir, de plats d’associations locales, en plus du resto et des snacks habituels de la structure culturelle roubaisienne.

On vous a préparé un guide, pour que vous puissiez vous organiser :

Les concerts et DJ sets

Tous les soirs, du mercredi au samedi, à partir de 18 heures, il y a concerts et/ou DJ set dans la cour intérieure de la Condition Publique et sur leur scène en intérieur. Il y en a pour tous les goûts, du rap à l’électro en passant par l’afro-funk. “On a des artistes internationaux·les comme Vaudou Game et plus locaux·les comme FFK, DJ Sopa ou encore Digitalda, détaille Pauline. Et pour faire un écho avec notre saison Urbain·es, on a des artistes queer-féministes comme la rappeuse Héro Echo et Supafly Collective“. Et la prog’ a été réalisée en collab’ avec la Cave aux poètes.

Les Bals

Il y a trois Bals, un pour chaque dimanche du festival. L’occasion de se mettre en mode guinguette dès 15 heures et de danser sous une boule à facette et sur de la musique live jouée par des groupes prêts à mettre l’ambiance.

  • 10 juillet : Mabrouk el Bal avec Labess Trio et Amazigh Kateb Trio
  • 17 juillet : Bal Swing avec Sparkly Swing Band
  • 24 juillet : Fonky Bal avec la compagnie du Tire-Laine

Les soirées ciné

Les trois soirées ciné donnent à voir des films mettant en avant des femmes du milieu électro, la scène du graffiti et l’activisme dans l’espace public. Pas besoin de réserver pour en profiter.

  • 13 juillet : Géograffiti, d’autres visages du Nord, le docu de Lucas Trakerkart + courts-métrages de 19 heures à 22 heures
  • 15 juillet : Speak Up, diaporamas sonores avec le Labo148 à 17 heures
  • 20 juillet : La Nuit Venue on y verra plus clair, documentaire de Rayane Malki, Thomas Restout et Marion Delpech. La séance est suivie par un débat. Et ça commence à 19 heures.

Les balades

Au choix : en marchant, en courant, avec des rollers, une trottinette, un vélo, un bateau,… Les balades, qui ont lieu majoritairement le week-end, permettent toutes ces possibilités. Et on peut les faire seul·es (avec l’appli de la Condition Publique), avec un·e guide ou un·e artiste. C’est l’occasion de (re)découvrir le patrimoine roubaisien mais aussi des œuvres d’art urbain récentes, notamment l’aqueduc de Feda Wardak, qui fait douze mètres de haut, sur le canal.

Les ateliers

Il y en a pour les petit·es et les grand·es, donc on va se concentrer sur celles des grand·es :

  • 10 juillet : atelier d’initiation au paddle de 14 heures à 18 heures
  • 20 au 22 juillet : atelier Mindset de 14 heures à 18 heures
  • 9, 16 et 17 juillet : massage nomade de 15 heures à 18 heures et jusqu’à 19 heures le 17 juillet
  • 9, 16 et 23 juillet : atelier de fabrication de pain

Dernière info, les expos Urbain·es et Des futurs désirables se terminent en même temps que le festival. Si vous ne les avez pas encore vus, on vous conseille très fortement d’y faire un tour.

Le festival Pile au RDV a commencé ce vendredi 8 juillet et se termine le 24 juillet à Roubaix, dans le quartier Pile. Pour avoir le programme complet, direction le site et les pages Facebook et Insta de la Condition Publique. D’ailleurs, elle se situe au 14, place du Général Faidherbe.