Les Nuits Secrètes, le guide pratique de la vingtième édition

Dans Article Sponsorisé, Lille, Music in my ears, Night Night

Crédits photo @Les Nuits Secrètes

Scroll par là

Article sponsorisé @Les Nuits Secrètes

Plus que quelques jours avant le retour du festival d’Aulnoye-Aymeries, du 22 au 24 juillet. Ça laisse le temps de préparer votre arrivée, pour passer un max de temps dans les concerts de vos artistes préféré·es. Pour ça, on vous fait un point sur tout ce que vous avez à savoir avant de venir.

Pass et tarifs

Les parcours secrets sont complets, mais vous pouvez encore acheter votre pass pour le reste de la prog’. Comptez 50 euros pour le pass un jour et 120 euros le pass trois jours. Et si un élan de générosité vous traverse, vous pouvez aussi ajouter un petit plus en payant vos billets, pour la cagnotte solidaire. Ça marche comme un café suspendu, et ça permet à une centaine de personnes en rade de thunes de s’éclater aussi, chaque année.

Venir au festival

Pour venir à Aulnoye-Aymeries, vous pouvez au choix venir en TER, en covoiturage ou solo dans votre Titine. Les deux premières options sont les plus recommandées bien sûr. Pour le TER, vous en avez pour une heure de Lille. Comptez 20 euros l’aller-retour (les tickets éTER sont sold out) et la SNCF met en place des trajets tardifs pour l’occas’ :

  • Nuit du vendredi 22 au samedi 23 juillet : dernier départ d’Aulnoye-Aymeries à 2 h 40, arrivée à Valenciennes à 3 heures et à Lille-Flandres à 3 h 31.
  • Nuit du samedi 23 au dimanche 24 juillet : dernier départ d’Aulnoye-Aymeries à 3 h 30, arrivée à Valenciennes à 3 h 50 et à Lille-Flandres à 4 h 21.
  • Nuit du dimanche 24 au lundi 25 juillet : dernier départ d’Aulnoye-Aymeries à 1 heure, arrivée à Valenciennes à 1 h 20 et à Lille-Flandres à 1 h 51.

Les portes du festival ouvrent à 15 h 30 tous les jours ou a midi pour celleux qui ont pris l’option camping.

Faire dodo sur place

Car si vous avez la flemme de rentrer du festival le soir-même, vous pouvez toujours rester sur place, dans le camping. Comptez 20 euros (pour une nuit ou trois nuits si vous avez votre pass trois jours) et de 20 à 30 euros de plus si vous voulez l’option tipi (avec matelas en coton). Si vous ne restez qu’une nuitée, vous pouvez débarquer avec votre matos à midi, mais il va falloir remballer avant midi le lendemain. Et vous n’avez pas accès à l’Oasis (la grande place du festival), le jour de votre départ. Pour les pass trois jours, le camping ouvre vendredi à midi et vous pouvez rester jusqu’à lundi midi.

Les douches sont gratuites et des casiers payants sont à disposition pour ranger vos affaires et charger votre portable. Et si vous êtes de la team petit-déj’, sachez que le festoche vous en propose un à cinq euros samedi et dimanche de 9 heures à 13 heures et lundi jusqu’à 11 heures.

Avant les concerts de fin de journée, il y a moyen de s’occuper sur l’Oasis tout l’après-midi :

  • DJ sets de Johnny & Wallace de 13 heures à 15 h 30 pendant les trois jours de festival
  • Beer yoga samedi et dimanche à 13 h 30
  • Gym tonic de Véronique et Davina samedi et dimanche à 14 h 30
  • Kara-Okay live samedi de 15 h 30 à 17 h 30 à la Station Secrète
  • Les fumeur·ses peuvent aussi participer à des ateliers conception de cendrier de poche tous les jours.

Se rassasier et s’hydrater

Quand vient l’heure de grailler et de prendre un godet, les festivalier·es peuvent se rendre dans l’un des vingt stands de restauration et de bars du lieu. Carnivores comme végés vont trouver leur bonheur puisque tous les stands ont un menu mi-carné mi-végé. Et aucun ne propose de viande rouge cette année.

Pour payer, la nourriture, les boissons et le merchandising, ça ne sert à rien de sortir la carte bleue ou votre liquide. Tout se paye cashless :

  • vous créez un compte en ligne,
  • vous (re)chargez votre compte quand vous voulez depuis votre smartphone ou via la banque cashless du festival,
  • Vos crédits vous sont remis lors du contrôle d’entrée, sous la forme d’une carte pour les pass un jour et sous la forme d’un bracelet pour les pass trois jours.

Safe place

Si vous avez besoin de capotes, bouchons d’oreilles, éthylotestscapuchons anti-drogue, matériels limitant les risques liés à l’usage de drogue et casques anti-bruit, direction Les Nuits Douces, la nouvelle safe place du festival. C’est gratuit et vous pouvez par la même occasion discuter avec les huit assos présentes pour accueillir, discuter, sensibiliser, prévenir des risques et accompagner, sur des questions de société (santé en milieux festivaliers, écologie, violences sexistes et sexuelles,…).

Voici le plan du festival

Pour assurer la sécurité des festivalier·es, les Nuits Secrètes ont mis en place des maraudes composées d’un staff formé aux violences sexistes et sexuelles. Et l‘appli Safer est désormais intégrée au festival.

Voilà vous savez tout pour préparer votre arrivée afin de vous éclater comme jaja pour les vingt ans des Nuits Secrètes.

Rendez-vous les 22, 23 et 24 juillet à Aulnoye-Aymeries pour le festival des Nuits Secrètes. Pour choper vos billets, c’est ici. Si vous voulez en apprendre plus sur les nouveautés de l’event, on vous laisse checker notre article précédent. Et pour le line-up complet, c’est par ici. Pour plus d’infos, on vous laisse checker la page Facebook, Instagram et le site du festoche.

Article sponsorisé @Les Nuits Secrètes