Vozer change de tête

Dans Lille
Scroll par là

Ça ne peut pas durer pour toujours, et parfois c’est bien comme ça. La tête de Vozer change, mais pas son cœur. Lucie Delorme, fondatrice du média, laisse sa place à Margot Hoornaert.

Bon, hé, on va pas non plus s’étaler pendant des heures, hein. L’actu qu’on vous donne au quotidien est bien plus intéressante (et utile) pour vous, lectrices et lecteurs, que cette petite note de service. Mais il fallait quand même qu’on vous le dise.

Après avoir créé Vozer en février 2017, après l’avoir materné comme un bébé, sure que ça allait marcher, que les Lillois.es étaient aussi féru.es que moi de leur ville, je quitte le journalisme pour changer radicalement de vie professionnelle.

J’ai été sans aucun doute inspirée par les dizaines de Lillois et Lilloises qui ont tout plaqué pour ouvrir un bar, faire de la pâtisserie, se lancer dans l’aventure folle d’un resto. À force d’écrire sur elleux, disons que ça m’a convaincue qu’on n’est pas forcé de n’avoir qu’une vie, surtout professionnelle. Je ne vais pas ouvrir un foodtruck, ni une librairie indépendante, je vais devenir ébéniste (oui, grand écart).

Vozer change de cheffe, pas de mission. Cet article a donc deux buts : vous dire combien j’ai été fière et honorée de travailler pour vous ces dernières années. Je me suis sentie utile et je vous suis pour toujours reconnaissante de m’avoir permis de l’être.

Mais je veux aussi vous présenter Margot Hoornaert, qui prend les rênes de ce bébé devenu bien fat. Pour des raisons qui vous resteront obscures, on la surnomme la Marâtre, c’est une journaliste pugnace et aguerrie, elle fait du rugby, aime la bière et surtout Lille, autant que le reste de l’équipe. Avec ce petit avantage qu’elle, elle y est née. Une Lilloise à la tête d’un média lillois, ça vous laisse entre de bonnes mains.

Allez, salut.

Lucie Delorme