Les bornes pour récupérer le verre vont se multiplier dans la métropole lilloise

Dans C'est green, Dans la rue, Lille
Scroll par là

Aujourd’hui, à Lille et aux alentours, on trie nos déchets en deux catégories distinctes : une pour les déchets organiques et une autre pour les recyclables. Et bien dans les années à venir, plusieurs communes volontaires de la métropole lilloise vont changer leurs habitudes et y ajouter le tri des bouteilles et bocaux en verre. Comment ? Grâce au déploiement de nouveaux points d’apport volontaire (PAV pour les intimes) sur le territoire.

Rappelez-vous, on vous en parlait déjà au début de l’année de cette histoire de PAV. C’est à ce moment-là que la Métropole Européenne de Lille (MEL) avait décidé d’implanter 5 000 nouveaux points d’apport volontaire en plus des 920 déjà présents sur le territoire. Le but est de les installer progressivement jusqu’en 2026 pour que les communes volontaires puissent collecter séparément le verre des déchets recyclables.

En tout, elles sont 50 communes sur les 95 que compte la MEL à vouloir passer ce cap. Et là, ça y est : 17 d’entre elles vont demander à leurs habitant·es d’adapter leur tri des déchets (en vert sur la carte) et ce, avant la fin du premier trimestre 2023. Les autres communes volontaires suivront le mouvement par la suite selon différentes phases.

Cliquez pour agrandir. @MEL

Pour l’heure, la priorité est d’installer les PAV pour récupérer le verre. Mais à terme, certaines bornes serviront également pour “les déchets d’emballage et papiers graphiques, les ordures ménagères résiduelles voire biodéchets“, liste la MEL dans un communiqué.

D’ici la fin du mandat en cours, en 2026, ce seront presque 6 000 points d’apport volontaire qui quadrilleront le territoire.