L’Arras Film Festival revient avec son lot de projections, du 4 au 13 novembre

Dans Article Sponsorisé, Culturons-nous, Festival, Lille

Crédit @Pxhere

Scroll par là

Article sponsorisé @Arras Film Festival

Pour cette 23e édition, le festival continue à en mettre plein les mirettes avec sa sélection de films européens. Au programme : des avant-premières, des longs-métrages inédits jamais projetés en France mais aussi des classiques à travers des hommages et rétrospectives. Et pour accompagner tout ça, il y a bien sûr une palette de célébrités à rencontrer.

Pas besoin d’aller à Cannes pour vivre l’ambiance d’un festival de cinéma. Pas besoin de tapis rouge non plus d’ailleurs. À Arras, ce qui prime ce n’est pas la robe à paillettes ou le beau smoking, mais une ambiance conviviale qui permet de créer de la proximité entre les spectateur·rices, les orga’, les réalisateur·rices et les comédien·nes. Bref, tous·tes celles et ceux qui aiment quand les lumières s’éteignent et que le film commence.

105 films en dix jours

Et ça tombe bien, puisque des films, il y en a un paquet à découvrir cette année et la grande majorité a été produite et/ou réalisée en Europe. “On a découvert qu’il y avait un certain nombre de ces films qui franchissaient difficilement les frontières, raconte Eric Miot, délégué général du festival. Pourtant le cinéma européen a beaucoup de richesses.”

En tout, 105 films sont projetés entre le 4 et le 13 novembre. “Ce sont des avant-premières mais aussi des films inédits jamais projetés en France, détaille-t-il. En parallèle, on a aussi tout un volet classique avec des hommages et des rétrospectives“.

Cinéma tout public, cinéma d’auteur, films d’animation… il y en a vraiment pour tous les goûts à travers les sections du festival. On nomme : la compétition européenne, les avant-premières, les découvertes européennes, le cinéma du monde, les visions de l’Est (avec des films d’Europe centrale et orientale), la carte blanche de la revue Positif et le festival des enfants.

Des grandes stars au micro

Et pour la plupart des projections, l’équipe du film se joint à vous pour parler de leur création et pour discuter avec vous après la séance. Ce qui permet aux plus groupies d’entre vous de rencontrer des personnalités comme Gad Elmaleh, Claudia Tagbo, Léa Drucker, Clovis Cornillac, Alex Lutz, José Garcia, Rebecca Marder et bien d’autres.

On vous cite en plus l’invitée d’honneur qui n’est autre que l’actrice et réalisatrice Valérie Donzelli. Elle animera une masterclass le 10 novembre à la fac d’Artois, et dont on pourra voir ses films (et sa nouvelle série Nona et ses filles) pendant le festival.

Une rétrospective so british

Pour les adeptes de l’histoire britannique ou les simples curieux·ses, on vous recommande aussi la rétrospective “Victoria, une Reine, un Empire” : 12 films qui retracent la vie de la reine et qui font le portrait de l’Angleterre de l’époque.

Un village au cœur du festival

En plus des projections sur grand écran, vous pouvez aussi vous rendre dans le village du festival sur la Grand’Place d’Arras, ouvert de 10h30 à 1h du mat’. “C’est l’endroit où tout le monde se croise“, résume Eric Miot. En plus d’y boire son café et d’y acheter ses souvenirs, vous pouvez aussi y danser. Car tous les soirs, il y a un concert avec des artistes régionaux. Oui, le festival est aussi là pour vous en mettre plein les oreilles (et on ne vous a pas parlé du ciné-concert des 8 et 9 novembre).

Tickets, lieux et moyens de transport

Passons maintenant aux infos pratiques. Pour assister aux projections, il va falloir vous munir d’un pass dispo en ligne ou sur place dans le village du festival. Au choix :

  • Le pass festival à 70€ qui donne accès à toutes les séances, sauf la soirée d’ouverture
  • L’abonnement 10 films à 48€ valable pour 1 ou 2 personnes par séance
  • L’abonnement 5 films à 30,50€ pour 1 ou 2 personnes par séance
  • Le billet unitaire à 8€ en tarif normal et à 6€ pour les étudiants et demandeurs d’emploi

Et pour vous repérer dans les séances de cinoche et les rencontres, avec la grille horaire et toutes les infos, on vous conseille d’investir 5€ dans le programme officiel qui sert un peu de “catalogue”, comme pour les expos. Sinon, vous pouvez télécharger la brochure partielle ici ou la retrouver au village de la Grand’Place.

En ce qui concerne les adresses à retenir pour assister aux projections, il n’y en a que deux, qui plus est proches l’une de l’autre :

Pour venir de Lille, on ne peut que vous recommander le TER. Vous en avez pour un peu plus de 20 minutes pour arriver en gare et 15 minutes de plus pour atteindre la Grand’Place à pied. Si vous choisissez de sortir Titine du garage, il y a aussi des parkings payants et gratuits (le plan ici).

Toutes les infos sur l’Arras Film Festival sont à retrouver sur le site, la page Facebook et Instagram. La billetterie, c’est par ici.

Article sponsorisé @Arras Film Festival