Immeubles effondrés à Lille : ce que l’on sait

Dans Dans la rue, Fait divers, Lille
Scroll par là

Article mis à jour régulièrement.
Dernière MàJ : le 13/11 à 18 heures

Ce samedi 12 novembre, deux immeubles de la rue Pierre-Mauroy se sont effondrés. Alertés par un jeune locataire qui est rentré pendant la nuit, les pompiers et forces de l’ordre avaient fait évacuer l’un des immeubles. Le bilan humain fait état d’une personne légèrement blessée et d’une victime, un médecin de 45 ans, selon La Voix du Nord.

  • Le contexte

Depuis environ 9h15, ce samedi matin, les immeubles situés au 42 et 44 rue Pierre-Mauroy dans le centre de Lille n’existent plus. Ils se sont écroulés sous les yeux d’un photographe de La Voix du Nord. Ce dernier a à peine eu le temps de reculer sa voiture de quelques mètres avant de voir l’échafaudage de l’un des immeubles vaciller, puis les deux immeubles s’écrouler (son témoignage complet est à retrouver sur La Voix du Nord).

Les forces de l’ordre sont très rapidement intervenues pour boucler le périmètre tandis que les pompiers commençaient à rechercher d’éventuelles victimes. Très vite, on a appris qu’une première alerte avait été donnée pendant la nuit par un étudiant de 22 ans qui rentrait de soirée : “On a été informé par un jeune homme qui rentrait à 3h du matin, et qui s’est rendu compte que la porte était ouverte et le mur étrangement de guingois. Les pompiers et la police municipale sont arrivés immédiatement, et nous avons pris un arrêté de péril “, explique Martine Aubry, maire de Lille, sur place dans la matinée.

Selon La Voix du Nord, les occupants du numéro 44 étaient donc absents ou avaient été évacués pendant la nuit après l’alerte de leur jeune voisin. Les autorités pensaient le numéro 42 vide de ses habitants.

  • Le bilan humain

Toute la journée de samedi et jusqu’à tard dans la nuit, les pompiers étaient toujours sur les lieux à la recherche d’éventuelles victimes. Ils ont rapidement sorti une personne légèrement blessée mais ont continué pendant des heures à rechercher un médecin de 45 ans originaire de la Côte d’Opale qui aurait pu se trouver dans l’un des deux immeubles. Son téléphone bornait dans le secteur, sa voiture était restée au parking et il n’aurait pas assuré son astreinte du matin.

C’est vers 1h30 dans la nuit de samedi à dimanche que les secours ont vraisemblablement retrouvé son corps dans les décombres. Son identité reste encore à confirmer officiellement par l’institut médico-légal précise tout de même La Voix du Nord. Selon le quotidien, un des collègues de ce médecin qui habitait l’immeuble numéro 42 et était absent ce week-end lui aurait prêté son appartement le temps d’une réunion à Lille.

Après avoir fait une dernière vérification des maîtres-chiens pour s’assurer qu’il n’y avait pas d’autre victime, les secours ont quitté les lieux vers 4 heures du matin ce dimanche.

  • Les causes

On sait que l’un des deux bâtiments était actuellement en travaux mais “aucune alerte particulière” n’avait été émise sur cet immeuble selon le ministre délégué au Logement, Olivier Klein, interrogé par l’AFP. Les travaux en question concernaient a priori uniquement la façade. La Voix du Nord évoque un potentiel mur porteur qui liait les deux immeubles et qui aurait pu céder. On ignore encore pourquoi.

L’un des locataires, évacué cette nuit, a publié sur Twitter des photos de l’intérieur de son immeuble (son témoignage complet est aussi à retrouver sur La Voix du Nord) avec le fameux mur en cause.

Une enquête pour “mise en danger de la vie d’autrui” aurait été ouverte par le parquet de Lille.

De son côté, la mairie de Lille a mis à disposition un espace au sein de la mairie de quartier du centre pour les personnes qui ne peuvent plus accéder à leur domicile situé dans le périmètre. On ne sait pas encore quand les commerces à proximité pourront rouvrir leurs portes.

Cet article sera mis à jour régulièrement mais vous pouvez aussi suivre le direct de La Voix du Nord.