Tipimi ouvre une objetothèque pour les étudiant.es sur le campus Pont-de-Bois

Dans C'est green, La Fac, Lille

@Tipimi

Scroll par là

Voilà plus d’un an que Tipimi, le tiers-lieu fivois, bosse sur un projet d’objetothèque au sein des épiceries solidaires de l’Université de Lille. La toute première doit ouvrir ce 1er décembre à la Campusserie de Pont-de-Bois. Le concept est aussi simple que pratique : étudiant·es et personnel de l’Université adhèrent gratos et peuvent ensuite louer des objets de l’objetothèque à la seule condition d’en prendre soin et de les ramener à bon port.

Un studio étudiant est rarement connu pour son vaste espace et ses multiples rangements. Le minimalisme est souvent le meilleur pour gagner des m² et ne pas trop dépenser en achetant des choses, certes utiles, mais encombrantes. Sauf que, parfois, on aurait bien besoin quand même d’un escabeau, d’un gros sac de voyage ou encore d’un appareil à croque-monsieur.

Et bien voilà le but d’une objetothèque : faire gagner de la place, de l’argent et contribuer à une économie plus circulaire tout en restant utile. Il en existe déjà une chez Tipimi, à Fives, où les adhérent·es prêtent et/ou louent des objets. Et à compter du 1er décembre, il y en aura donc une toute nouvelle au sein de la Campusserie, l’épicerie solidaire de Pont-de-Bois (à l’entrée du bâtiment A).

Pour la vie d’adulte ou les loisirs

Son fonctionnement diffère un poil de celle de Fives : ici, on ne peut pas faire de dons, uniquement de l’emprunt. L’adhésion d’un an (renouvelable) est offerte pour le coup par l’Université de Lille à ses étudiant·es et son personnel. On peut d’ailleurs déjà adhérer en ligne pour prendre un peu d’avance (ils vous renvoient un mail de confirmation, n’oubliez pas de checker vos spams).

Une fois inscrit·e, il suffit ensuite de se pointer un jeudi, entre 11h30 et 13h30 dans le hall de la Campusserie. Deux grandes armoires y abritent les objets collectés par Tipimi et dispos au prêt pour une semaine à chaque fois. “On a une déjà une soixantaine d’objets et les étagères vont continuer à se remplir avec des collectes qui arrivent“, annonce Margaux de Tipimi. Il y a surtout des objets pour le bricolage (escabeau, scie sauteuse, niveau… ), pour la cuisine (rice-cooker, sauteuse…), pour la maison (jeu de société, planche à repasser…) ou les vacances (chaise pliable, sac de voyage, thermos…).

Oui car emprunter des objets, c’est valable autant pour la vie d’adulte que pour le fun. D’ailleurs, une fois leur compte activé sur tipimi.fr, étudiant·es et personnel de l’Université pourront aussi aller emprunter dans tous les autres lieux de la communauté Tipimi. Et Margaux nous a glissé à l’oreille qu’ils avaient une boule à facettes pour pimper vos soirées par exemple.

A l’avenir, l’objectif serait que chaque campus ait son objetothèque et d’étendre les créneaux horaires. Mais ça démarre déjà le 1er décembre à Pont-de-Bois et le reste suivra, on n’en doute pas.

Pour ceux qui et celles qui n’étudient pas ou ne bossent pas à l’Université, pas de panique. Vous pouvez aussi adhérer à l’objetothèque fivoise en ligne. Il faudra juste payer l’adhésion, entre 10 et 40€ par an selon ce que vous pouvez prêter comme objet.