La piscine de Saint-André restera fermée pour plusieurs mois

Dans Lille, Sueur
Scroll par là

La piscine de Saint-André est fermée depuis mi-décembre. Si elle a pour habitude de l’être chaque fin d’année pour sa vidange, cette fois-ci la situation est bien différente puisqu’elle n’a pas rouvert depuis. En cause : la découverte d’un état de corrosion avancé des parois du grand bassin. La ville doit donc mandater une étude spécialisée qui pourrait prendre plusieurs mois.

Il ne fait pas bon nager dans la métropole lilloise ces dernières années. Outre le manque de bassins, l’état de ceux qui sont déjà là donnent de gros signes d’inquiétudes. Alors que la piscine olympique lilloise de Marx-Dormoy est restée fermée tout l’été et de ne devrait pas “survivre à plus de trois ans” dixit Martine Aubry, c’est au tour de Saint-André d’être privée de piscine jusqu’à nouvel ordre.

En effet, la ville a dû prendre la décision de fermer ses bassins plus tôt cette fin d’année. En cause, “la découverte d’une infiltration derrière les casiers des vestiaires par les maître nageurs” explique la municipalité dans un communiqué. Après une première étude, il s’est avéré que les parois métalliques du grand bassin étaient dans “un état de corrosion avancé“. D’où la fermeture précipitée de la piscine en décembre.

Car c’est l’état général de la piscine qu’il faut désormais vérifier. Un bureau d’études spécialisées va être mandaté pour une étude qui pourrait prendre “plusieurs mois” selon la mairie. Interrogée par La Voix du Nord, la maire Elisabeth Masse explique qu’elle n’attend pas une réouverture “avant juin“.

En attendant, les afficionados de la piscine andrésienne vont devoir aller nager ailleurs. Les scolaires vont devoir trouver des créneaux dans les autres piscine du secteur, pareil pour les clubs de natation et de plongée. Autant vous dire que le plan Piscine 2 de la MEL, voté en décembre, est plus qu’attendu. Toujours selon La Voix du Nord, Saint-André devrait déposer un dossier de candidature.