Lille lance une bourse pour aider les jeunes à mener un projet associatif à l’étranger

Dans Ch'est bieau, Lille
Scroll par là

La ville de Lille et la Fondation de Lille lancent ensemble un nouveau dispositif : les bourses de solidarité internationale. Elles ont pour but d’aider les jeunes de moins de 30 ans (accompagné·es d’une asso) à lancer un projet associatif à l’étranger. Pour y prétendre, il faut présenter un dossier (avant le 18 février) et les cinq meilleurs d’entre eux recevront 2000€. Conditions, dates, démarches : on vous explique tout.

Collecter des déchets en Amérique latine, aider à la construction d’un centre de santé pour femmes en Afrique, porter un chantier de réhabilitation d’une école en Asie… Énormément de jeunes veulent s’investir dans des gros projets à l’autre bout du monde et mettre la main à la pâte. Mais trouver le budget pour concrétiser ses idées est parfois très compliqué.

C’est en tout cas un constat qui a été fait par la ville de Lille lors d’un event qu’elle organisait en 2022 : le Festival des Solidarités Internationales, dont le thème était « Jeunes et Citoyens du Monde ». La municipalité a alors décidé de tenter d’y remédier en s’associant à la Fondation de Lille : toutes les deux ont lancé les bourses de solidarité internationales. Il y en aura cinq, chacune d’une valeur de 2000€, et seront distribuées sur dossier, on vous explique la démarche et les conditions.

  • Pour pouvoir participer, il faut :
    • Avoir entre 18 et 30 ans
    • Vivre à Lille, Lomme ou Hellemmes ou bien avoir le statut étudiant à l’Université de Lille, l’Université Catholique de Lille ou les grandes écoles de Lille.
    • Être accompagné·e(s) par un organisme d’intérêt général à but non lucratif, en gros une asso étudiante, un centre social, une maison de quartier, une asso de solidarité internationale… et que son siège soit basé à Lille, Lomme ou Hellemmes.
  • Concernant le projet en lui-même :
    • Il doit être mené à l’international
    • Il peut s’effectuer dans une ville partenaire de celle de Lille (Oujda au Maroc, Saint-Louis du Sénégal, Tlemcem en Algérie, Naplouse en Palestine, Haïfa en Israël), c’est un gros plus, mais ce n’est pas obligatoire
    • Il peut toucher à tous les domaines : la citoyenneté, le développement durable, la santé, l’éducation, la culture… et doit être respectueux de l’environnement (on évite de multiplier les déplacements en avion par exemple)

Dépôts jusqu’au 18 février

Si toutes ces conditions sont respectées : vous pouvez candidater en répondant à l’appel d’initiative sur le site de la Fondation de Lille, vous avez jusqu’au 18 février 2023. Vous devrez y expliquer votre projet dans le détail. Ensuite, ce sera au comité regroupant la Ville de Lille, la Fondation de Lille et Lianes coopération (réseau régional multi-acteurs de coopération internationale en Hauts-de-France) de sélectionner les dossiers qui recevront la bourse. Les réponses seront annoncées courant mars.

Si c’est le vôtre qui est sélectionné, vous pourrez encaisser 2 000€ qui vous permettront de payer tout ce qui est lié aux frais de transport, de visa, de passeport… bref, tout ce qu’il faut pour voyager, mais pas les achats dits “d’équipement”, du genre ordinateur ou appareil photo par exemple.

Si vous souhaitez candidater pour les bourses de solidarité internationale et que vous répondez aux critères, vous avez jusqu’au 18 février pour remplir ce formulaire et l’envoyer (avec pièces jointes). Soit par mail à cette adresse : mverro@fondationdelille.org, soit par courrier postal : FONDATION DE LILLE – 99, rue Saint-Sauveur – BP 667 – 59033 LILLE CEDEX. Plus d’infos sur les sites de la ville de Lille et de la Fondation de Lille.