Le semi-marathon de la Braderie de Lille marque officiellement le coup d’envoi du week-end (même si tous les Lillois commencent à chiner le vendredi). Cette année, état d’urgence oblige, la course déménage du côté des grands boulevards de Marcq et Villeneuve. Si vous hésitez à vous inscrire, sachez que c’est le moment idéal pour commencer votre préparation. Marre de faire des 10km ? Allez, hop ! Tout le monde au trot à la Citadelle ! 

Vous en êtes capables. En tout cas, si vous vous y mettez à peu près maintenant, vous en serez capables le jour J. Alors bien sûr, il ne faut pas non plus déconner avec sa préparation. Commencer doucement et suivre un programme régulier et intelligent qui ne vous met pas à plat et ne vous épuise pas non plus avant la course. Déjà, sachez qu’on ne court pas un semi-marathon pour s’entraîner à un semi-marathon. Jamais vous ne ferez 21,097 km en une fois avant le jour J. Et ça vaut mieux comme ça. Des petits conseils pour être au taquet, sachant que le minimum de préparation pour une course de cette envergure est de huit semaines.

Ne courez pas seul(e)

Trouvez vous un camarade d’entrainement. Ça motive et ça empêche de trouver toutes excuses du monde pour sauter son tour. Et si tous vos amis rechignent à l’effort, sachez qu’il y a tout plein de très bons clubs qui proposent des entraînements en groupe cet été pour le semi de septembre, pour des prix pas trop élevés. On vous en pose un , et un autre ici. Sinon, vous pouvez toujours investir dans un programme d’entraînement d’une application comme Runtastic ou utiliser l’app gratuite Nike + Running.

 

Ne courez pas trop

Ce serait quand même bien dommage d’arriver au semi avec des genoux en bouillie et un trop-plein de course. On se calme donc, pas d’entraînement tous les jours. Entre trois et cinq par semaine, et on évite de ne faire que des sorties longues, c’est contre-productif et ça ne vous aide pas à acquérir l’endurance nécessaire. Alternez les séances de fractionné, les sorties longues et les sorties de 45-50 minutes.

Musclez-vous

Ah bah oui, en fait, courir sur une si longue distance, ça mobilise tous les muscles de votre corps. Donc préparez-les correctement, tout votre corps vous remerciera. Abdos, fessiers, et squats. Oui, des squats. Si ça vous dit, le CYD propose tous les mercredis soirs des séances de renforcement musculaire à la Citadelle pas piquées des hannetons. On a testé, éprouvé et au final bien aimé. En plus c’est gratuit. Que du bonus.

Équipez-vous

Il n’y a pas vraiment de secret. Autant vos habits n’ont au final pas grande importance (bien que le frottement du short entre les cuisses n’est jamais un bonheur), autant vos pompes… Calculez que vous allez les poncer rien qu’avec votre entraînement. L’erreur à éviter : courir avec votre paire de baskets habituelles pour l’entraînement et en acheter de nouvelles pour le semi. Mieux vaut qu’elles se fassent à vos petits petons qui vont méchamment chauffer avant, et qu’elles soient de qualité. Ce serait tout de même dommage de pleurer de douleur à cause d’une paire de baskets pas adaptées.

 

Allez, courage, vous pouvez le faire.

Obama GIF - Find & Share on GIPHY

Toutes les infos pour le Semi de la Brader’y (oui parce que le parcours forme un Y…) juste ici. Niveau tarif, en individuel, il vous faudra débourser 17 euros pour les 10 km, et 22 euros pour le semi.

  •  
  •  
  •