Vous saviez que Roubaix était une ville qui vise le zéro déchet ? Ça fait déjà quelques années qu’elle s’est lancée dans ce pari un peu fou, et elle y arrivera certainement un jour. En attendant, elle sensibilise ses habitants et les aide à prendre le pas. Ce lundi, un ponte de la démarche, Robert Reed, viendra tout droit de San Francisco pour en parler.

Alors on vous explique. San Francisco, jolie ville fort pentue (ça nous change) de la côte ouest des Etats-Unis, abrite en son sein environ 870 000 personnes. Ce n’est pas de la petite bourgade, donc. Et tous ces habitants consomment, achètent, mais… ne jettent presque rien. La ville est pionnière en matière de politique zéro déchet, et est parvenue à détourner 80% de ses déchets de l’incinération. Autrement dit, elle recycle, composte, revalorise. D’ici 2020, elle devrait même arriver à 100%.

On doit cette prouesse (qui prouve quand même que quand on veut) en partie à Robert Reed, le président de Recology, la coopérative qui a mis en oeuvre cette politique dingue à SF. Autant vous dire que l’homme sait donc de quoi il parle. Et ça tombe bien, parce que tout un tas de gens vont venir l’écouter ce lundi soir à Roubaix. Il a été invité par Zero Waste Lille, Zero Waste France et la ville de Roubaix à venir prêcher la bonne parole. Deux heures durant, il expliquera comment mettre en place de manière effective la revalorisation des déchets. Ça s’annonce tout à fait passionnant.

Rendez-vous à 19 heures à la médiathèque de Roubaix, 2 rue Pierre-Motte. Le nombre de places est limité à 80. Pour réserver, envoyez un mail avec votre nom, prénom et 06 à zerowastelille@gmail.com. Le prix d’entrée est libre. Des infos supplémentaires se trouvent sur la page Facebook de l’événement. 

  •  
  •  
  •