C’est une série de questions toutes simples, qui vous demandent votre avis sur l’état des pistes cyclables, la place du cycle à Lille ou encore votre sentiment de sécurité quand vous pédalez. La Fédération des usagers de la bicyclette (la FUB, sidi) fera une synthèse de tout ça. Un baromètre qui servira à améliorer les conditions de circulation dans les villes. 

L’enquête est donc nationale, mais l’une des premières questions qui vous est posée est celle de la ville dans laquelle vous pédalez. Et c’est très intelligent, notamment parce que la place faite au vélo varie d’une ville à l’autre, d’une municipalité à l’autre. A Lille, près de 1000 usagers ont déjà répondu à l’enquête.

Tout le monde peut y participer, de l’utilisateur occasionnel du V’Lille au fou de vélo, du sportif au pédaleur du dimanche. Parce que tous les avis comptent, au final. Objectif de ce baromètre ? Donner les clés aux villes pour qu’elles sachent ce qui marche bien, ce qui manque, ce dont les usagers ont besoin pour utiliser plus facilement un deux roues, pour le faire en toute sécurité et pour éviter de claquer trop d’argent dedans.

Si vous trouvez des choses à redire sur l’accueil des vélos à Lille, si au contraire vous trouvez l’offre top cool géniale, ou si vous avez juste un avis à donner, rendez-vous donc sur le site parlons-velo.fr. Vous avez jusqu’au 30 novembre pour vous exprimer.

Les résultats du baromètre permettront d’établir un classement des villes les plus accueillantes, et “permettront aux collectivités de mieux cerner les attentes des citoyens qui souhaitent se déplacer à vélo“, annonce la FUB. Ils seront donnés dans le courant de l’année prochaine.

  •  
  •  
  •