Ce vendredi, à la Cave aux Poètes, ce sera “Clubs live et cataclysmiques” : voilà comment se présente Cataclub, une série de soirées électro, house et techno. Le line-up de la première édition va vous donner envie de vous jeter sur le dancefloor, entre BPM chargés, synthé fluides et kick puissants.

Avec Cataclub, la Cave aux Poètes met les musiques électroniques à l’honneur : des soirées all night long (23 heures-6 heures), des prix de 8 à 12 €  et pour la soirée d’ouverture, un line-up de cinq producteurs, qui vont retourner la Cave.

Votre nuit démarrera avec Renart, producteur français à l’air tout gentil dans son noeud pap’, mais on vous le garantit : c’est un vrai agent double, prof à la Sorbonne le jour, qui, derrière ses platines sait délivrer des sets techno puissants, subtils, et saupoudrés de trance.

Ensuite viendra Bajram Bili pour vous emmener dans les profondeurs de la nuit. Après des débuts très psyché,  le jeune Français a migré vers un style mêlant acid, ambient, IDM et indus. Tout ça à la fois, ça envoie du bois.

À ce stade-là de la soirée, vous commencez tout juste à vous échauffer, et c’est parfait pour ce qui vous attend avec DDDXIE, déjà passé par l’Aéronef en octobre dernier en compagnie de 2ManyDJs. C’est la Cave qui le dit : “DDDXIE aime les basses qui dégoulinent”. 

Ça y est, on est loin dans la nuit, on est chauds, on a chaud, et on enchaîne avec NUMéROBé, qui est d’habitude tellement loin dans l’ambient et l’electronica qu’on aurait presque envie d’en faire une musique de fond sur une vidéo AMSR. NUMéROBé vous transportera cette fois avec un pur techno set et en prime, les visuels à tomber de Loup Blaster.

Vous tenez le coup ? Il va vous falloir encore beaucoup d’énergie pour le closing signé par les Lillois de Umbraid. Et pour vous expliquer leur approche, quoi de mieux qu’un extrait du poème Les Bijoux de Charles Baudelaire, choisit par les artistes eux-mêmes ?

“Quand il jette en dansant son bruit vif et moqueur,
Ce monde rayonnant de métal et de pierre
Me ravit en extase, et j’aime à la fureur
Les choses où le son se mêle à la lumière.”
 

La première soirée, c’est donc ce vendredi à partir de 23 heures. Rendez-vous à la Cave aux Poètes, 16 rue du Grand Chemin. Infos qui sont pratiques et résa sur le site de cette merveilleuse salle de concert. Tarifs : 8 euros pour les abonnés, 10 euros pour les Roubaisiens et les étudiants, 12 euros pour tous les autres.

  • 45
  •  
  •