Un composteur collectif installé dans le Vieux-Lille

Dans C'est green, Lille
Scroll par là

Vous aus­si, ça vous énerve de jeter vos éplu­chures de pommes de terre à la pou­belle quand vous savez que vous pour­riez en faire du bon com­post ? Quand on habite en ville, pas évident de recy­cler ses déchets orga­niques. L’as­so Des Jar­dins et des Hommes oeuvre depuis dix ans pour vous faci­li­ter la vie. Ce same­di, elle inau­gure un nou­veau com­pos­teur col­lec­tif dans le Vieux-Lille. 

La ville met à dis­po­si­tion le lieu, les ser­vices tech­niques ont construit le com­pos­teur, et l’as­so­cia­tion va gérer le site pen­dant un an”, résume Anja, sala­riée de l’as­so­cia­tion Des jar­dins et des Hommes et maître com­pos­teur. Le grand bac des­ti­né à rece­voir vos déchets orga­niques va être ins­tal­lé dans la cour de la Mai­son des asso­cia­tions, rue Royale (non, il n’y a pas que des bars dans cette rue).

Concrè­te­ment, voi­là com­ment ça va se pas­ser pour ceux qui veulent uti­li­ser ce com­pos­teur : “Les gens doivent s’ins­crire auprès de l’as­so. On va les ini­tier au com­pos­tage col­lec­tif, qui est un peu dif­fé­rent du com­pos­tage indi­vi­duel. On ne peut pas tout jeter, notam­ment pour évi­ter que les rats ne viennent se ser­vir.

Une fois for­més, les habi­tants pour­ront uti­li­ser le com­pos­teur. “Il y aura des per­ma­nences, deux fois par semaine, pré­cise Anja. Au début, elles seront tenues par des membres de l’as­so­cia­tion. Puis les habi­tants pren­dront le relais.”

Et puis voi­là, c’est tout. Vous pou­vez uti­li­ser un “bio-seau” four­ni (contre cau­tion) par l’as­so­cia­tion ou conser­ver par votre propres moyens vos déchets orga­niques en atten­dant de vous rendre à la Mai­son des Assos. Mais si vous êtes inté­res­sés, on vous conseille de vous dépê­cher de vous ins­crire. Il y a une limite, aux alen­tours d’une cin­quan­taine de foyers pour le com­pos­teur du Vieux-Lille.

Des Jar­dins et des Hommes a ins­tal­lé plu­sieurs com­pos­teurs col­lec­tifs dans la ville : a Bois-Blancs, à Mou­lins, à Lille ‑Sud, à la ferme péda­go­gique à l’en­trée de Cau­lier, dans le centre et même à Lomme. “Notre objec­tif est d’en ins­tal­ler deux à trois par an”, ajoute Anja. On ne demande que ça.

Si vous vou­lez vous ren­sei­gner, l’i­nau­gu­ra­tion du com­pos­teur du Vieux Lille se tien­dra ce same­di entre 11 heures et 13 heures, au 72 rue Royale. Et sinon, Des jar­dins et des Hommes a un site inter­net et une page Face­book. 

Les per­ma­nences à la Mai­son des assos se tien­dront les mar­dis et ven­dre­dis de 16 heures à 17 h 30.