Le premier food-truck de spécialités portugaises débarque à Lille en avril

Dans Dans la rue, Food Porn, Lille
Scroll par là

C’est Chris­tophe Paredes qui est à l’o­ri­gine de ce pro­jet gour­mand qui ver­ra le jour en avril pro­chain. Au menu de l’E­lec­tri­co Lis­bon Urban Food, des spé­cia­li­tés por­tu­gaises comme des chur­ras­co, à savoir des grillades, et le fameux pas­tel de nata, un petit flan onc­tueux. Gros gavage en pers­pec­tive. 

Depuis main­te­nant quatre ans, Chris­tophe Paredes s’est inves­ti dans le pro­jet d’ou­vrir un food-truck por­tu­gais. “J’ai tou­jours aimé cui­si­né des plats por­tu­gais pour mes amis et avec le déve­lop­pe­ment de la street-food en France, j’ai réa­li­sé que les offres étaient sou­vent simi­laires”, explique-t-il.

Il y a deux ans, ce res­pon­sable com­mer­cial quitte son tra­vail, prend son sac à dos et part en direc­tion du Por­tu­gal. L’ob­jec­tif ? Décou­vrir des res­tau­rants typiques et y goû­ter le plus de plats pos­sibles.J’ai éga­le­ment fait des stages dans des res­tau­rants fran­çais, j’ai appris au contact des pro­fes­sion­nels”, pré­cise le fon­da­teur.

Dans le food-truck de Chris­tophe, por­tu­gais d’o­ri­gine, il sera pos­sible de retrou­ver une par­tie grillade avec du pou­let et des tra­vers de porc cuit dans un four à mi-che­min entre le bar­be­cue et le four. Mais aus­si une par­tie épi­ce­rie fine type trai­teur avec des plats typiques. De la viande donc mais aus­si du pois­son. “L’ob­jec­tif est de valo­ri­ser les recettes du patri­moine tout en les revi­si­tant. Je veux faire une cui­sine simple dans le res­pect des recettes authen­tiques”, déve­loppe Chris­tophe Paredes.

Chris­tophe par­tage avec plai­sir des plats typiques por­tu­gais depuis quelques années. Le food-truck va voir le jour mi-avril. On a hâte.

Alors on sait déjà que l’E­lec­tri­co ver­ra offi­ciel­le­ment le jour mi-avril, d’a­bord sur les mar­chés, dans un food-truck à l’i­mage du célèbre tram de Lis­bonne. Oui parce que c’est à ça qu’a ser­vi la cagnotte Ulule qui a récol­té les 3 000€ en seule­ment quatre jours.

Du coup, Chris­tophe Paredes a déci­dé de se fixer un nou­veau pal­lier afin de pou­voir inves­tir dans un groupe élec­tro­gène. “Grâce à ça, je pour­rais me dépla­cer plus faci­le­ment. Je veux com­men­cer par les mar­chés mais je veux aus­si faire de l’événementiel et inves­tir les zones d’ac­ti­vi­tés d’en­tre­prise.

Alors ne vous éton­nez pas si vous voyez débar­quer le tram­way jaune à Lille en avril, il vous pro­po­se­ra non pas un tour de la ville mais de déli­cieux plats à par­tir de 8,00€. Bon appé­tit !