Avec Aoyama, la cuisine tokyoïte s’installe rue de Gand

Dans Food Porn, Lille
Scroll par là

Aoyama, c’est le nouveau restaurant immanquable du Vieux Lille. Cuisine nippone raffinée, épicerie, cadre à tomber par terre… Ce restaurant vous emmène tout droit à Tokyo, pour le bonheur de vos papilles. 

Aoyama n’est pas un restaurant japonais, mais plutôt un restaurant tokyoïte. Oui, on sait que Tokyo c’est au Japon, mais la différence est essentielle : “restaurant japonais” aujourd’hui c’est synonyme de sushi et de salade de chou, et chez Aoyama on est très (mais alors très) loin de tout ça.

Florian, le propriétaire du restaurant et grand amoureux du Japon a pensé à tout, dans une logique de respect de la vraie culture japonaise. De la décoration épurée, aux toilettes directement venues du Japon en passant bien sûr par la nourriture délicieuse, tout est réfléchi… et franchement réussi.

Et alors, le menu ça donne quoi ? Ça donne envie. Le restaurant fonctionne sur le principe du Ichiju sansai, c’est à dire un menu avec un riz, une soupe et trois plats (principal, accompagnement, salade). Vous pouvez composer votre repas avec douze options, 100% faites maison et renouvelées tous les mois.

En ce moment, Florian propose par exemple du saumon teriyaki, du daigaku imo (des patates douces avec du miel, du soja et du sésame noir) ou encore une salade sunomono, à base de concombres de tofu de sésame et d’algues, assaisonnée de miel, de sauce soja, d’huile de sésame et de tournesol. On ne vous cite là qu’un minuscule échantillon de la carte, mais il y a plein d’autres plats à découvrir, qui ont tous l’air délicieux. Le plus dur, c’est de faire un choix.

Vous salivez c’est bon ? C’est pas fini. En plus de ces plats, Aoyama propose une sélection de pâtisseries franchement alléchante : banana bread avec un glaçage au sésame noir, cheesecake japonais ultra léger, cookies matchacadamia, tiramisù au matcha incroyable (on a gouté, c’était fou) … du très très bon (et beau aussi).

Et quand y’en a plus, y’en a encore ! Aoyama propose aussi un coin épicerie, où vous pourrez retrouver les produits utilisés en cuisine comme des soba, du matcha, du sésame, une sélection de thés de la maison Jugetsudo, du whisky, du saké… on peut même acheter la superbe vaisselle dans laquelle les plats sont servis !

Le menu ichiju sansai est à 15 euros (le dessert et les boissons sont en plus), et on vous le répète : tout à l’air délicieux.

Aoyama, 70 rue de Gand, du mardi au samedi de 12 heures à 22 heures et le dimanche de 14h 30 à 18 h 30.