Les Balançoires, le nouveau repaire posé de la rue de Gand

Dans Food Porn, Lille
Scroll par là

Les Balan­çoires, c’est un chouette res­to plein de lumière et de bonne bouffe, niché à l’en­trée de la rue de Gand. Vozer est allé jeter un oeil pour vous et a ren­con­tré Louis, le fon­da­teur de ce res­to 100% bonne ambiance.

À la base, Louis est tom­bé amou­reux du local qui abrite aujourd’­hui Les Balan­çoires en aidant un pote à y ins­tal­ler son expo de pho­to. Il a d’a­bord vou­lu en faire un lieu d’ex­po­si­tion per­ma­nent, une bou­tique de meubles et de desi­gn où il ven­drait les créa­tions de ses copains sor­tis des beaux-arts et puis au final… Il a ouvert un res­tau­rant un peu aty­pique puis­qu’on y mange, qu’on y chill, et qu’on peut aus­si y voir de l’art et du desi­gn.

 

Tout le mobi­lier du res­tau­rant, qu’il a com­man­dé aux potos desi­gner qu’on vient de men­tion­ner, est dis­po­nible à la vente sur cata­logue, et le res­to pro­pose des expo­si­tions (oui, c’est encore les copains des Beaux-Arts) qui tournent tous les deux mois. Là aus­si, vous pou­vez ache­ter les oeuvres accro­chées au des­sus de vos assiettes.

“Je me fais à man­ger tout seul depuis que j’ai 16 ans” explique Louis. “Tout le monde me disait que c’é­tait meilleur qu’au res­to… Et puis j’a­vais pas de thune, j’é­tais étu­diant, je fai­sais de la musique, alors je me suis invi­té au res­to à la mai­son ! Avec Les Balan­çoires, j’ai vou­lu faire un truc frais, pour cas­ser l’i­dée que le bio c’est cher, com­pli­qué… Le bio en fait c’est nor­mal !”

Pour la carte on est dans la sim­pli­ci­té : “On a tou­jours trois entrées, trois plats, c’est carte fraîche et tout est fait minute, c’est moi qui suis en cui­sine et mes potes Ben­ja­min et Théo­phile sont en salle” raconte Louis. “Pour les des­serts, il y en a un à la carte par semaine et tou­jours les cookies de Clé­ry, qui sont dingues, je suis addict”. 

En ce moment au menu, vous trou­ve­rez par exemple un risot­to de poi­reaux (cou­cou les végé, un nou­vel endroit où man­ger), des pata­tas bra­vas, ou encore un tar­tare au cou­teau (et plein d’autres bonnes choses, la carte change tous les mois). Dès la semaine pro­chaine, le res­to pro­po­se­ra un bur­ger végé avec une semoule de chou fleur… Les légumes sont tous bio, les oeufs sont bio, les four­nis­seurs sont du coin autant que pos­sible, et Louis fait lui-même son mar­ché : ça fait plai­sir ou ça fait plai­sir ?

Tout bien­tôt (le res­to a tout juste un mois), Louis orga­ni­se­ra des évè­ne­ments aux Balan­çoires, avec des ses­sions acous­tiques, du spec­tacle vivant, de la musique et des ins­tal­la­tions dans la cave. Un lieu vrai­ment éclec­tique, où on vient chil­ler et pro­fi­ter, comme à la mai­son.

Les Balan­çoires, 26 rue de Gand, est ouvert du mar­di au same­di le midi et le soir (12 heures — 15 heures et 20 heures — 23 heures).