La rue Gambetta réintègre la Braderie de Lille

Dans Braderie de Lille, Lille
Scroll par là

Une Bra­de­rie de Lille sans Gam­bet­ta, c’est un peu comme une bière sans mousse : ça peut pas­ser une fois mais qu’on en fasse pas une habi­tude. Et good news, ça mous­se­ra bien rue Gam­bet­ta début sep­tembre car elle réin­tègre le péri­mètre des bra­deux !

On va pas se le cacher, après l’an­nu­la­tion de la Bra­de­rie en 2016, on était au 36e des­sous. Quand elle est reve­nue en 2017, on a bien com­pris qu’il y aurait des conces­sions et des sacri­fices à faire. Et pour le coup, c’est le péri­mètre qui a dû être rabo­té de 10% pour répondre aux nou­velles normes de sécu­ri­té deman­dées par la pré­fec­ture.

Pas de bol, la rue Gam­bet­ta fai­sait par­tie des rues exclues. Longue de 1,2 kilo­mètre avec de mul­tiples rues per­pen­di­cu­laires, elle parais­sait beau­coup trop com­pli­quée à sécu­ri­ser pour la pré­fec­ture, sur­tout pour le retour de la Bra­de­rie.

Retour vers le futur

Mais on peut refou­ler tout ça au rang des mau­vais sou­ve­nirs : Gam­bet­ta is back. Pas en tota­li­té, mais presque puis­qu’on pour­ra de nou­veau bra­der et chi­ner de Répu aux Halles de Wazemmes.

Mar­tine Aubry a reçu l’a­val de la pré­fec­ture mar­di soir et a écrit dès mer­cre­di matin aux com­mer­çants de la rue pour leur annon­cer la bonne nou­velle.

 

Bien sûr, il fau­dra quand même comp­ter sur pas mal de chan­ge­ments par rap­port aux années pré-2016 comme les check­points qui devraient être nom­breux dans le sec­teur. Il faut ce qu’il faut pour pou­voir man­ger des moules à Wazemmes…