Capitale du Design 2020 : la MEL fait appel à vous pour dessiner le Lille de demain

Dans Culturons-nous, Lille
Scroll par là

Fin 2017, la World Desi­gn Orga­ni­sa­tion dési­gnait Lille gagnante face à Syd­ney pour deve­nir la capi­tale mon­diale du desi­gn en 2020. Aujourd’­hui, on en sait un peu plus sur le dérou­lé du pro­jet. 

Pour faire simple, la métro­pole euro­péenne de Lille (MEL) sou­haite que des Lil­lois (mais pas uni­que­ment) pro­posent des solu­tions pour mieux vivre au quo­ti­dien. Cette aspi­ra­tion se recoupe sous le nom très classe de “Répu­blique du desi­gn”. Main­te­nant que Lille a raflé le titre de capi­tale mon­diale du desi­gn, son but est de deve­nir la plus grande agence de desi­gn en col­la­bo­ra­tion à l’échelle d’un ter­ri­toire. 


WAHOU, la classe cette vidéo.  

“Aujourd’hui, le plus impor­tant c’est de réunir toutes les pro­po­si­tions d’expérimentations via la POC I.D “, éclair­cit Léo­nie Debra­ban­dère, coor­di­na­trice de la Répu­blique du Desi­gn. POC, ça veut dire proof of concept. Et “I.D”, c’est la pre­mière étape du déploie­ment d’un pos­sible pro­jet (ou POC sans rien der­rière). On ne va pas entrer dans de longues expli­ca­tions, mais en gros, des assos, des entre­prises, des col­lec­ti­vi­tés, mais aus­si des col­lec­tifs de citoyens sont invi­tés à pro­po­ser des solu­tions, et donc des pro­jets, pour amé­lio­rer la qua­li­té de vie à Lille.

Si ça vous branche, un dos­sier de can­di­da­ture est à télé­char­ger, à com­plé­ter puis à envoyer par mail aux coor­di­na­teurs du pro­jet. Pour par­ti­ci­per à cet ” éco­sys­tème col­la­bo­ra­tif”, selon une for­mule de la “Répu­blique du Desi­gn”, mieux vaut tout de même être à plu­sieurs… Et au point sur le pro­jet et sur la notion de desi­gn, car une note d’in­ten­tion est deman­dée.

Le but, c’est de “déployer une démarche desi­gn à l’échelle d’un ter­ri­toire de 90 com­munes et, par là-même, d’inscrire dura­ble­ment le desi­gn au cœur des pra­tiques d’innovation de toutes les par­ties pre­nantes qui consti­tuent ce ter­ri­toire”, syn­thé­tise Léo­nie.

Pour pas­ser de l’ex­pé­ri­men­ta­tion à un pro­to­type, une maquette, un ser­vice ou une méthode amé­na­ge­ment, les por­teurs de pro­jets seront accom­pa­gnés au sein d’un Living Lab. Une sorte de labo d’ex­pé­ri­men­ta­tion situé au 10 rue des Pois­son­ceaux à Lille. Il s’y dérou­le­ra des work­shops et des ate­liers ani­més par des experts qui aide­ront à la réa­li­sa­tion des pro­jets (obli­ga­toi­re­ment accom­pa­gnés par un desi­gner).

En 2020, la métro­pole lil­loise sera donc la vitrine et la “phase test” de ces POC (maquette, pro­to­type, etc.) pen­dant un an. Le pre­mier évé­ne­ment se dérou­le­ra au début du mois décembre 2019.

En atten­dant, si vous avez une idée de pro­jet le dos­sier est à télé­char­ger sur le site Lille Métro­pole World Desi­gn Capi­tal et à envoyer à contactpoc@worlddesigncapital2020.com.