Donnez vos meubles à Campus Market, ils serviront aux étudiants qui arrivent à Lille en septembre

Dans C'est green, La Fac, Lille, Un toit sur la tête
Scroll par là

L’i­dée est simple, éco­lo et pra­tique : deux membres d’HEI ont créé Cam­pus Mar­ket, qui récu­père les meubles des étu­diants sur le départ pour les revendre à bas prix à des étu­diants qui arrivent à Lille ou Rou­baix. Grâce à ce pro­jet, Paul Célé­rier et Elsa Tos­sé ont rem­por­té le prix de la com­mu­ni­ca­tion res­pon­sable lors de la com­pé­ti­tion natio­nale d’Enactus et des billets direc­tion la World Cup qui se tien­dra à la Sili­con Val­ley.

Paul s’en sou­vient encore. Il y a cinq ans, il quitte ses Vosges natales pour étu­dier à HEI Lille. Il se rap­pelle sur­tout de son tra­jet pour IKEA, ou plu­tôt de sa mis­sion com­man­do pour ache­ter des meubles et les rap­por­ter en métro.

Cinq hivers plus tard, lui et Elsa assistent à une confé­rence à la Catho sur le zéro déchet… et Cam­pus Mar­ket naît le len­de­main. Leur envie ? Avoir un impact en tant qu’étudiants en lut­tant contre le gas­pillage et la sur­con­som­ma­tion.

Leur pro­jet part de deux constats simples (basiques) : en mars 2017, la ville a recen­sé 170 dépôts sau­vages en une semaine rien que dans le quar­tier de la Catho, où vivent quelques 20 000 étu­diants. Puis à la ren­trée, les nou­veaux arri­vants achètent de quoi se meu­bler en maga­sin. Du coup, quand on sait ça, on fait quoi ? On crée Cam­pus Mar­ket.

Ses membres viennent récu­pé­rer les meubles des étu­diants quit­tant leurs loge­ments en cha­riot-vélos et les stockent en atten­dant l’arrivée des petits nou­veaux lil­lois et rou­bai­siens pour leur revendre à bas prix. Et pour faire encore plus de bien à la pla­nète, 10% des ventes sont rever­sées aux plan­teurs volon­taires pour boi­ser les Hauts-de-France.

Student Success Story

S’en suivent de nom­breux prix et récom­penses dont le pres­ti­gieux Prix de l’étudiant entre­pre­neur social de la FAMAE lors du plus grand chal­lenge au monde dédié à l’environnement. Rien que ça.

Entre temps et grâce à leur césure de trois mois, Paul et Elsa ren­contrent les res­pon­sables des villes de Lille et Rou­baix, Enac­tus, la MEL, la fon­da­tion Vin­ci et le Cré­dit Agri­cole. Cam­pus Mar­ket s’équipe en maté­riel pour orga­ni­ser sa pre­mière col­lecte d’avril. Grâce aux affiches, à leur page Face­book et au bouche à oreille, l’asso reçoit vingt-cinq demandes dès la pre­mière semaine, de quoi rem­plir le pre­mier espace de sto­ckage.

C’est notam­ment grâce au chat­bot de leur page Face­book et aux affiches réa­li­sées par un étu­diant membre de l’association que l’agence Dens­tu Aegis Net­wok flashe sur eux et leur per­met de rem­por­ter le prix de la com­mu­ni­ca­tion res­pon­sable lors de la com­pé­ti­tion natio­nale d’Enactus.

Voi­là, donc trois situa­tions pos­sibles : 

Si vous cher­chez à vous débar­ras­ser de votre bureau et faire une bonne action, contac­tez dès main­te­nant Cam­pus Mar­ket via leur page Face­book.

Et si vous arri­vez les mains vides à Lille pour une nou­velle aven­ture la ren­trée pro­chaine, vous pour­rez vous équi­per à moindres frais lors d’une grande vente sur le cam­pus de La Catho en Sep­tembre.

Et si vous avez envie de péda­ler pour la bonne cause, vous pou­vez contac­ter l’é­quipe pour leur don­ner un coup de main.