OSS 117, Le Dîner de Cons, Les Visiteurs : le festival CineComedie promet des pépites sur grand écran

Dans Festival, Lille
Scroll par là

C’é­tait annon­cé depuis un petit bout de temps : du 27 au 30 sep­tembre, un fes­ti­val dédié à la comé­die au ciné­ma se tien­dra à Lille. On en savait pas beau­coup plus, alors, juste de Pierre Richard serait l’in­vi­té d’hon­neur. On peut désor­mais annon­cer une bonne par­tie de la pro­gram­ma­tion. Et ça s’an­nonce tout à fait sym­pa­thique, cette affaire.

Des films cultes à l’affiche

Vous n’a­vez cer­tai­ne­ment jamais vu “Les Aven­tures de Rab­bi Jacob” sur grand écran, et vous êtes cer­tai­ne­ment un poil trop jeune pour avoir vécu la sor­tie des “Visi­teurs” en salles en 1993. Ce sera l’oc­ca­sion de vous rat­tra­per. Des séances seront pro­gram­mées sur les quatre jours du fes­ti­val, dont des petites pépites qu’il est tou­jours bon de voir au ciné­ma (ça change de l’é­cran d’or­di). Par­mi elles :

  • Fai­sons un Rêve (Sacha Gui­try, 1936)
  • Laisse aller… c’est une valse (Georges Laut­ner, 1971)
  • Les Aven­tures de Rab­bi Jacob (Gérard Oury, 1973) pour la pre­mière fois en copie res­tau­rée
  • Cla­ra et les chics types (Jacques Mon­net, 1981) •
  • Les Visi­teurs (Jean-Marie Poi­ré, 1993) — séance spé­ciale 25ème anni­ver­saire
  • Le Dîner de cons (Fran­cis Veber, 1998) — séance spé­ciale 20ème anni­ver­saire
  • OSS 117, Le Caire nid d’espions (Michel Haza­na­vi­cius, 2006)

En gros, l’i­dée, pour cette pre­mière édi­tion du fes­ti­val, est de rendre hom­mage aux grands dia­lo­guistes du ciné­ma fran­çais. Vous ne l’a­vez peut-être pas réa­li­sé, mais les répliques cultes qu’on sort à toutes les sauces (#Jai­me­Me­Beur­rer­La­Bis­cotte) ont été pen­sés et écrits par des artistes de talents qui brillent par la lon­gé­vi­té de leur tra­vail.

Une rétrospective Pierre Richard

Le bon­homme a beau avoir des che­veux tota­le­ment blancs, il est et res­te­ra tou­jours le grand blond avec une chaus­sure noire. Pierre Richard lui-même sera pré­sent au fes­ti­val, et arri­ve­ra à Lille avec tout plein de films mar­rants qui l’ont influen­cé ou qui ont gran­de­ment contri­bué à sa car­rière.

  • Les Mal­heurs d’Alfred (1971)
  • Le Grand Blond avec une chaus­sure noire (Yves Robert, 1972)
  • Un nuage entre les dents (Mar­co Pico, 1974) • On aura tout vu (Georges Laut­ner, 1976)
  • La Cara­pate (Gérard Oury, 1978)
  • La Chèvre (Fran­cis Veber, 1981)
  • Les Fugi­tifs (Fran­cis Veber, 1986)
  • Paris pieds nus (Abel & Gor­don, 2017)
  • Mon oncle (Jacques Tati, 1958)
Des soirées à Saint-So

Pas d’é­cran retrans­met­tant les Bon­zés, mais de la musique de film que tout le monde connait (#Etoi­le­Des­Neiges). Ça s’ap­pel­le­ra Saint-So Comé­dies, et ce sont des DJ che­vron­nés qui vous ambian­ce­ront en rythme sur des géné­riques connu remixés pour l’oc­ca­sion. Autre truc mar­rant de ces soi­rées : le LipRing vous per­met­tra de vous faire un genre de karao­ké des scènes cultes des comé­dies fran­çaises. Ca pro­met.

Niveau lieux, pour ce fes­ti­val, comp­tez sur l’UGC pour les séances de ciné, et sur Saint-So pour les soi­rées. Il y aura aus­si des trucs au Nou­veau Siècle, au Palais Rihour et au Sébas­to. On revient bien­tôt avec le pro­gramme com­plet. Sinon, niveau inter­nets mon­diaux, ça se passe sur Face­book et sur le site du fes­ti­val