Les dates et la prog’ du 18e Festival international du court-métrage sont sorties

Dans Culturons-nous, Festival, Lille
Scroll par là

Regar­der des films dans un ciné­ma en plein air en plein mois de sep­tembre, c’est tou­jours bon à prendre pour notre culture et pour faire durer l’é­té encore un peu. Ça tombe bien, la 18e édi­tion du fes­ti­val inter­na­tio­nal de court-métrage vient de lâcher ses dates (du 16 au 23 sep­tembre) et sa pro­gram­ma­tion. Avec une petite sur­prise en plus…

Par­tir en vacances en sachant qu’un fes­ti­val de ciné­ma­to­gra­phique nous attend à la ren­trée, avouez que ça aide à ren­trer au ber­cail de meilleure humeur. Cette année encore, les Ren­contres Audio­vi­suelles ont pré­pa­ré un pro­gramme aux petits oignons pour les ciné­philes lil­lois pour une semaine entière dédiée la créa­tion audio­vi­suelle en for­mat court.

Ani­ma­tion ou docu­men­taire, pro­jec­tion ou chal­lenge, la 18e édi­tion du Fes­ti­val inter­na­tio­nal du court-métrage va de nou­veau s’a­mu­ser à mélan­ger les formes et les genres. Avec même un petit aper­çu du tur­fu qui devrait faire son petit effet spé­cial : l’ar­ri­vée de la réa­li­té vir­tuelle. 

Sans spoi­ler tout ce qui va se pas­ser, on peut quand même vous dire que c’est le ciné­ma L’hy­bride qui accueille­ra cette nou­veau­té dans un espace dédié où quatre films y seront pré­sen­tés avec une approche en réa­li­té aug­men­tée.

Et pour le reste, on prend les mêmes que les années pré­cé­dentes et on recom­mence tou­jours aus­si joyeu­se­ment avec :

  • The Com­pé­ti­tion de courts métrages autour d’une sélec­tion offi­cielle natio­nale et inter­na­tio­nale.
    La tren­taine de films courts sélec­tion­nés seront pro­je­tés en plein air à l’arrière du Palais des Beaux-Arts, à l’Auditorium et à L’hybride du 16 au 22 sep­tembre. On vous rap­pelle que le jury, c’est encore et tou­jours vous. (La liste des films ? C’est par ici)
  • Talents en Court. Par­fait pour ceux qui aiment la décou­verte de jeunes talents du coin.
  • Le Mara­thon du Court. Si vous avez tou­jours rêvé de vous lan­cer dans le court-métrage avec vos potes, c’est peut-être (et même cer­tai­ne­ment) l’oc­ca­sion. En gros, vous et votre équipe avez 48 heures pour trans­for­mer un thème don­né en un film de quatre minutes. Oui, ça demande de la sueur, de la cohé­sion et de la créa­ti­vi­té. Mais on appelle pas ça un mara­thon pour rien.
  • La soi­rée de clô­ture. Pour finir tout bon fes­ti­val qui se res­pecte, c’est obli­ga­toire. Le ren­dez-vous est pris le 23 sep­tembre au Sébas­to’ : on y don­ne­ra les prix, on applau­di­ra et, sur­tout, on se dira “A l’an­née pro­chaine”.
On vous laisse le noter dans votre agen­da et bou­cler vos soi­rées de la semaine pour pas­ser en mode binge wat­ching. Au pire, on vien­dra vous le rap­pe­ler avec les tarifs et un pro­gramme encore plus détaillé. Parce qu’on est gen­tils et qu’on aime le ciné­ma.