À Amiens, les femmes seules peuvent maintenant descendre en dehors des arrêts de bus la nuit

Dans Transport
Scroll par là

Prendre le bus la nuit seule, aucune femme n’en est fan. À Amiens, on n’a pas trouvé la solution miracle mais on teste depuis le 9 juillet un concept qui est loin d’être dénué d’intérêt : permettre aux femmes seules de s’arrêter hors des arrêts la nuit. 

Même avec dix ans de krav-maga derrière elle, une femme qui descend à l’arrêt de bus le plus proche de chez elle aura toujours la hantise de voir une personne descendre au même arrêt, d’être suivie ou de faire une mauvaise rencontre. Certaines en sont même venues à abandonner l’idée de prendre les lignes de nuit. Juste au cas où.

Alors à Amiens, la société de transports Amétis, en charge des quatre lianes de la ville picarde, propose maintenant “aux femmes seules de descendre des bus en dehors des arrêts à partir de 22 heures et jusque 5 heures du matin“, explique France 3 Hauts-de-France.

Un dispositif simple où il suffit de demander au conducteur un peu à l’avance dans quel secteur on souhaite être déposée. C’est ensuite au conducteur de choisir l’endroit le plus approprié à la descente selon les lieux. Lancée officiellement le 9 juillet, l’expérience n’aurait pas de date de fin selon France 3.

Et sinon à Lille, on en pense quoi ? Si le système testé à Amiens, rappelle le fonctionnement de la navette du Vieux-Lille, aucune expérience de nuit pour les femmes n’a encore été menée dans la métropole lilloise pour l’heure. “Le sujet n’est pas encore à l’étude pour Lille, mais on suit l’expérience avec attention“, assure-t-on tout de même chez Transpole.

Affaire de nuit à suivre…

[Update] N.B. : Messieurs, vous aussi vous êtes susceptibles de vous faire agresser ou de faire une mauvaise rencontre sur le chemin de retour la nuit. On ne l’oublie pas.