Pour l’Unef, être étudiant à Lille en 2018 n’est pas une bonne affaire

Dans La Fac, Lille, Politique, Transport, Un toit sur la tête
Scroll par là

Quand on voit Lille, on pense tout de suite à une ville cool, festive et estudiantine. Ça, c’est le bon côté et c’est ce qu’on retient généralement. Sauf qu’être étudiant à Lille n’est pas facile quand on regarde du côté du porte-monnaie. La pinte a beau ne pas être chère, ce n’est pas forcément le cas des loyers, des transports ou du repas à la cafèt’. 

Et quand on regarde le rapport annuel du syndicat étudiant de l’Unef sur le coût de la vie étudiante, Lille n’a pas de quoi fanfaronner. Déjà première mauvaise nouvelle : le coût de la vie pour un étudiant dans l’Hexagone a augmenté de 1,31% en 2018. Deuxième bad news, Lille fait partie du flop 8 des villes françaises qui cumulent une augmentation des loyers et des transports.

Ces augmentations impactent fortement le budget des étudiant·e·s. A Lille par exemple, les loyers augmentent en moyenne de 6€ quand dans le même temps, la ville (en réalité la MEL ndlr) fait le choix d’augmenter son tarif jeune dans les transports en commun de 10,80€ à l’année”.

L’Unef

Bon, pour les loyers, l’annulation de l’encadrement des loyers est passée par là. Pour 2018, la capitale des Flandres affiche une augmentation de 1,36% pour le logement selon l’Unef.

A Lille la différence se fait directement sentir sur les logements de petite surface : quand en 2017, les prix pour les étudiant·e·s diminuaient de 0,36%, ils augmentent cette année de 1,36%. En effet comme le démontre l’association CLCV (Consommation Logement Cadre de vie) dans son enquête les petites surfaces sont celles qui voient le plus facilement leur loyer augmenter.”

Pour ce qui est des transports, Transpole (et donc la Métropole Européenne de Lille) a en effet augmenté ses tarifs pour tout le monde cet été. Et la branche lilloise du syndicat étudiant avait déjà fait savoir à ce moment là qu’elle était tout à fait en désaccord avec cette mesure.

On pourrait aussi vous parler de l’évolution du prix moyen des tarifs dans les cafèt’ (+ 0,63€ en un an) mais on préfère ne pas vous couper l’appétit.