Habert, la nouvelle brasserie qui tire sur la corde

Dans Bière, Lille
Scroll par là

C’est beau, une brasserie. Ça sent bon le malt qui bout. C’est clinquant, ça fait des bruits de machine à vapeur, parfois. C’est chouette, quand on peut visiter une brasserie. Ça tombe bien, à Wambrechies, chez Thierry Habert, la maison accepte les visiteurs. Et mieux vaut qu’ils soient amateurs de bière. 

Un brasseur qui se lance dans sa propre brasserie, c’est toujours bon signe. On se la refait. Un brasseur qui a fait ses armes chez les grands de la région (Castelain, Saint-Omer, les 3 Brasseurs), et qui prend son courage à deux mains pour créer ses propres bières, c’est toujours une excellente nouvelle. Ces dix dernières années, Thierry Habert a brassé pour les autres des produits artisanaux de belle facture. Mais ce n’était pas ses recettes.

 

J’avais cette idée en tête depuis le début“, confie-t-il. Et quand le moment est venu, il y a un peu moins de deux ans, il n’a pas vraiment hésité. Il a trouvé ce local canon à Wambrechies début 2017. “C’était une corderie, ils ils travaillaient avec le lin qui était cultivé dans le coin.” Chouette histoire  qui a inspiré les noms de ses bières. “Je voulais garder un peu de ce passé.Dites donc bonjour à la Toron, une jolie triple, à la Corde Red, une bière à la framboise et à l’hibiscus, et à la Quenouille, la blonde qui fait toujours plaisir.

Je les ai depuis longtemps, ces recettes. J’ai longtemps brassé dans ma cuisine pour faire autre chose que les recettes du travail.” Voilà donc, dans trois bouteilles, le résultat de dix ans de travail.

A Lille, vous trouverez les bières de la brasserie Habert aux Domaines qui montent, rue de l’Hôpital Militaire, A Les Chopes, rue Gambetta, et chez Libre Service Boisson, à Villeneuve d’Ascq. Et bien sûr, vous pouvez aussi aller directement à la brasserie, à Wambrechies, pour rencontrer le brasseur.