Amour, la belle love expo du Louvre Lens démarre le 26 septembre

Dans Ch'est bieau, Culturons-nous, Lille
Scroll par là

Hé, c’est quand même chouette d’a­voir un Louvre pas loin de chez soi, non ? Pour cette nou­velle sai­son, le musée a déci­dé de consa­crer sa grosse expo­si­tion à l’a­mour. Et comme c’est un thème qui mérite qu’on s’y attarde deux secondes, tout le Louvre-Lens se met en config’ keur avec les doigts.

Si vous n’êtes jamais venus faire un petit tour à Lens pour visi­ter son musée tout beau, sachez qu’il a plus d’une par­tie : la Gale­rie du Temps, salle d’ex­po semi­per­ma­nente qui remonte le temps de la plus intel­li­gente des manières, une gale­rie dédiée aux expo­si­tions tem­po­raires, une salle de pes­tacle, une cafèt qui déchire, et une bou­tique et une librai­rie. Et bien tout va être inves­ti par des pommes d’a­mour, des cœurs, des cupi­dons et autres sym­boles de l’a­mour, à par­tir du 26 sep­tembre.

Mais sur­tout, l’ex­po­si­tion tem­po­raire sera entiè­re­ment consa­crée à ce thème inépui­sable, décli­né en plu­sieurs cha­pitres. Vous abor­de­rez, de pièce en pièce, les thèmes de la séduc­tion (ouuuuh, les vilaines femmes fatales), de l’a­do­ra­tion, de la pas­sion, de la rela­tion, du plai­sir, de la fusion, et de la liber­té. Assez de cha­pitres pour avoir un aper­çu de ce qu’é­tait l’a­mour à toutes les époques, sur tous les conti­nents. Ça par­le­ra, pic­tu­ra­le­ment, d’ex­tase, d’or­gasme, de manque de l’être aimé, de jalou­sie… D’a­mour, quoi, qui a exis­té à toutes les époques et n’a pas du tout fini de nous en faire baver.

Ça, c’est pour l’ex­po. Mais sachez que la pro­gram­ma­tion de la Scène, la salle de spec­tacle du musée, est tour­née vers ce thème là. Et que vous pour­rez vous même écrire une lettre d’a­mour, la pos­ter dans le musée et lais­ser la magie opé­rer. Et qu’une pomme d’a­mour géante trô­ne­ra dans le hall d’en­trée pour les sel­fies et les pho­tos de couple.

On vous met le lien vers le site du Louvre-Lens, c’est pour votre bien.