L’éléphant de Fives a laissé sa place à une fresque murale

Dans Dans la rue
Scroll par là

C’est qu’on avait fini par franchement s’attacher à cet éléphant, à l’angle des rues Ballet et Anatole-de-la-Forge à Fives. Vestige appartenant à l’édition Bombaysers de Lille de Lille 3000. Après avoir reposé dans l’un des halls cathédrales de Fives-Cail, il a été installé, l’année dernière, dans cette nouvelle rue qui part de Marbrerie et qui rejoint la friche. Grand prince, il a laissé la place à une vieille dame de 93 ans et ses oiseaux migrateurs. 

Oui, que ce soit dit. L’éléphant est Fivois et le restera“, promet Sébastien Duhem, président du conseil de quartier de Fives et adjoint à la mairie de Lille. “La rue André-Ballet était un emplacement provisoire. C’était un bon marqueur pour dire que quelque chose se passe à Fives Cail.” Mais voilà, il n’avait pas vocation à rester là éternellement. D’autant que la mairie de Lille a commandé il y a quelques mois une fresque murale à Etel Adnan, une artiste américano-libanaise. Pour Fives, elle a imaginé des oiseaux migrateurs, qui s’exposent en 5 mètres sur 5 mètres sur le pignon de la maison qui fait l’angle des rues Ballet et Anatole-de-la-Forge. Autant dire que l’éléphant aurait fait un peu d’ombre à l’oeuvre.

Mais pas de panique, l’éléphant va montrer le bout de sa trompe dans Fives tout bientôt. “Il va revenir, mais pas au même endroit, assure Sébastien Duhem. Ce sont les habitants de Fives qui vont décider.” Une décision qui va se faire en plusieurs étapes dans les semaines à venir. Les membres des ateliers “cadre de vie et urbanisme” qui ont régulièrement lieu à Fives vont d’abord être sollicités pour identifier quatre ou cinq lieux propices à l’installation d’un éléphant taille réelle. “On mettra une réserve sur les lieux avec des installations électriques en sous-sol. Les lieux potentiels seront déterminés dans la mesure de ce qui est réglementaire“, affirme l’élu.

Une fois la liste complète, ce sont tous les Fivois qui pourront donner leur avis. “On va imaginer une sorte de votation en mairie de quartier et dans les écoles.” Voilà, c’est donc les habitants qui vont décider. Le quartier est grand, il ne devrait pas y avoir de difficulté à trouver une place à cet éléphant. “Il faut un endroit qui soit visible par tous les Fivois, et en même temps que ceux qui sont de passage remarquent.” Laissez tomber la place Degeyter, une oeuvre, la Demoiselle de Fives de Kenny Hunter, y a déjà élu domicile.